Le réflexe dévissage

Je suis en train de corriger des copies d’examen, en utilisant un stylo rouge (comme la couleur du sang, de la sueur et des larmes)(oui, les larmes de Le Chiffre sont rouge sang, c’est bien la preuve).

Et j’en viens à contempler mon stylo (cf. Exhibit #7), qui est sur la fin de sa vie. pilot_rougeTous les autres stylos de ce type, quand ils arrivaient en fin de vie, je les jetais (enfin, s’ils ne s’échappaient pas avant). Mais cette fois-ci, j’ai eu une idée : j’ai essayé de dévisser le stylo. Bien m’en a pris : il est conçu pour se dévisser, et ô surprise, dedans, il y a une « cartouche » d’encre (cf. Exhibit #12). recharge_rougeCertes, cette cartouche d’encre est sur la fin de sa vie, mais elle est parfaitement remplaçable, il suffit de chercher en ligne, et hop, voilà.

Deux arguments pour « le geste dévissage » :

– argument durable : cela évite de jeter un stylo entier, donc économie sur recyclage et polluage

– argument économique : racheter un stylo coûte 1,91€ (par 12), racheter une cartouche coûte 1,48€ (par 12)

Du coup, emporté par ma découverte, j’avise un autre stylo apparemment jetable (cf. Exhibit #1). pilot_bleu Et là, miracle, il se dévisse aussi, et fait apparaître une cartouche.

Donc faites comme moi désormais, ayez le réflexe dévissage. Et si ça fait partie des fournitures de votre entreprise, essayez de convaincre le responsable des achats de commander des cartouches plutôt que des nouveaux stylos…

Et je retourne à mes copies d’examen.

Ce contenu a été publié dans Verts de terre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Le réflexe dévissage

  1. emmanuel dit :

    Une autre solution : le stylo plume, pour ceux qui par peur d’une réaction nerveuse face à certaines copies craignent de déchirer le papier ou encore de casser leur plume, une alternative : le rolink, un roller qui fonctionne avec des cartouches d’encre (à vous de choisir la couleur, il y a quantité de nuances à choisir en fonction de l’humeur ou du document à corriger rouge autoritaire, rose amoureux, violet rêveur, bleu turquoise vacancier, noir officiel etc … ).
    Si c’est un principe écolo qui vous guide, vous pouvez choisir un stylo plume à pompe et une bouteille d’encre Pelikan par exemple … Enfin, la plume Sergent Major (BIC) se trouve encore facilement, il est plus compliqué de trouver des buvards … Enfin la plume d’oie, qui dans cette période de fêtes devrait pouvoir être facilement disponible chez votre boucher-volailler …
    Je reviens à la plume Sergent Major, il parait que James ne s’en départit jamais car cela peut toujours être utile contre un méchant ; )

    • Docthib dit :

      Bonjour Emmanuel,
      en fait, j’ai été adepte pendant des années du stylo plume et de la bouteille d’encre. J’ai encore le stylo plume qui m’a été offert pour ma soutenance de thèse par mes collègues (il y a 18 ans…), qui était chargé à l’encre bleue, et un stylo de la même marque qui lui était rempli d’encre rouge pour les copies. Mais entre fuites et évaporation (eh oui, l’encre s’évapore dans les pompes des stylos plumes, en tout cas, dans les miens), j’avais l’impression de recharger trop souvent les stylos… sans compter l’encre sur les doigts. Cela dit, cela pourrait être une bonne hygiène de vie que de revenir à une écriture plus lente, plus mesurée, plus ancrée dans l’instant présent. Allez, pour mes copies de décembre, je ressortirai le stylo plume ! 🙂

  2. L'inconnu du 2eme dit :

    (re)Bonjour Christophe
    Excellente et économique remarque,
    On sent l’esprit affûté comme un crayon 2B avant d’attaquer l’esquisse !
    En tout cas, tu as du consommer de la CPU mentale, mais cela valait le coup !!
    Bon là je m’adresse au Professeur d’une brillante institution qui en même cite son « Vert de Terre », voila, un truc qui me chiffonne :
    Pourquoi, à l’orée de la COP 21, et presque au nez et à la barbe de David WHITING (cf ci dessous) présent au WikiStage “Impact du changement climatique” du 12 nov) aucune remarque n’a été faite aux étudiants qui ont tourné pendant plus de 4h (!)sur des quad à essence la veille dans la cour de notre brillante institution ??
    ..à moins qu’une option de « mécanique appliquée » n’ait été ouverte bien sur.
    Tb dimanche !A+
    Patrick
    (*) Extrait du contenu du WikiStage au 2015-11-09 10:00
    “Bonjour,
    L’association WikiStage propose une série de conférences sur le Campus de Paris le 12 novembre (Cf ci-après).
    Les professeurs et le personnel de l’institution ont l’accès gratuit à cet événement et les personnes intéressées peuvent me contacter pour obtenir des entrées gratuites.
    Venez apprendre et interagir avec nos formidables intervenants, venus de tous les horizons:

    Impact du changement climatique – David Whiting, Conseiller principal au Premier Ministre David Cameron et membre du ‘Climate Reality Project’, partagera avec nous son expertise sur les enjeux environnementaux ,

    Impact of global climate change- David Whiting, senior advisor to Prime Minister David Cameron on environmental issues and member of the Climate Reality Project, will share his expertise with the audience
    ..”

    • Docthib dit :

      Bonjour Patrick,
      je suis content de voir que l’Inconnu n’est plus inconnu pour moi, enfin ! 🙂
      Ce que tu évoques est effectivement étonnant, et illustre bien un aspect humain qui me semble assez universel : une sorte de compartimentage de la pensée. La main droite dit “je suis pour le développement durable” (et elle prend bien soin, chaque matin, de fermer le robinet pendant qu’elle se brosse les dents) mais la main gauche de cette même personne pousse sur l’accélérateur du Quad pendant 4h d’amusement étudiant. Ce qui est compliqué, c’est de ne pas tomber dans le discours extrémiste, qui serait d’interdire les Quads dans la cour, sous prétexte que c’est une activité polluante. Personnellement, ça ne m’amuserait pas du tout de faire des tours de Quad, mais je peux comprendre que pour certain(e)s, ce soit un loisir. Pour prendre une analogie, j’essaie de manger Bio tant que je peux, mais je ne m’interdis pas de manger un MacDo de temps en temps. En revanche, ce qui aurait été élégant, ç’aurait été de dire, par exemple : “nous, étudiants qui amenons cette activité de Quad, nous organisons dans le même temps une activité de collecte ou recyclage qui va compenser les émissions de carbone des Quad”. Je ne sais pas évoquer d’idée précise, mais cela aurait été plus “responsable” (comme le développement de même nom).
      Amicalement,
      C

  3. L'inconnu du 2eme dit :

    Hi Christophe,
    Oh quels mots: Ni extrémisme, ni interdiction !
    Mais ils sont juste vraiment trop forts, la veille de la COP 21, possible qu’ils n’aient pas la radio remarque.
    J’aurai bien aimé que l’expert “Rechauffement climatique” que l’on a fait venir spécialement d’angleterre le lendemain s’occupe du chronométrage ! ..
    D’un autre coté, la place étant limitée, on a peut être échappé à une course de 4×4.
    Habile ton exemple de manger bio avec des écarts.. Saut que cela n’engage que ta personne, c’est ta responsabilité et l’éventuelle conséquence est chez toi!
    Prend l’exemple plutôt avec une cantine, tu vas faire manger qq chose de “vraiment pas terrible” aux enfants, mais le lendemain tu iras écouter sagement l’expert en nutrition que tu auras invité!
    En final, l’exemplarité vs faites ce que je dis mais pas ce que je fais!
    Bon allez, pour te rassurer, il y a pire (!)
    http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/En-avion-pour-14-minutes/611587
    Tb soirée
    Pat
    ps: content que ton épaule soit remise 🙂

    • Docthib dit :

      Hello Patrick,
      en fait, merci de poursuivre la discussion, parce que ça m’a permis d’affiner ma pensée. Ce qui me gêne, dans ton exemple, c’est que “des quads la veille de l’intervention d’un expert en réchauffement climatique”, c’est mal, alors qu’en fait, les quads, c’est mal tout le temps, ce n’est pas une question de mauvais timing. D’où ma suggestion de les compenser par une activité carbone. Ensuite, je suis celui qui mange bio et McDo, donc qui fait les deux, alors que je pense qu’il y a une majorité des étudiants qui sont pro-climat et une minorité qui sont pro-quad *et ce ne sont pas les mêmes* : va expliquer à un étudiant pro-quad qu’il ne peut pas en faire pour satisfaire la majorité pro-climat… Donc c’est un travail d’éducation plus que d’interdiction. Et en fait, je me rends compte que c’est moi qui ai parlé d’interdiction, pour ta part, tu avais juste dit “leur faire une remarque”. Donc éducation en effet 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.