Élections présidentielles 2012 – le spectre du 3ème homme

Nous sommes à 9 jours du premier tour de l’élection présidentielle.

Hormis les deux premiers candidats, la grande question des dernières semaines a été : qui sera le 3ème homme (femme), c’est-à-dire la personne dont le report des voix du premier tour pourrait influencer le résultat du second tour.

Voici mon analyse.
 
NB : Les chiffres sont tirés du dernier sondage BVA, avec leur marge d’erreur. Ces chiffres peuvent évoluer. Les nombres de propositions / pages sont tirés des sites des candidats. les candidat(e)s sont classée(e)s par intentions de votes décroissantes.

Candidat(e) à l’élection présidentielle Nombre de propositions / engagements Intention de vote au premier tour
François Hollande 60 engagements (23 pages) 30%
Nicolas Sarkozy 32 proposition (8 pages) 27%
Abe Stancion 0 proposition (0 pages) 20-24%
Marine Le Pen 9 pages de feuille de tableur (et liens thématiques sur le site) 15%
Jean-Luc Mélenchon 35 pages 13%
François Bayrou 17 pages 11%

Analyse : c’est évidemment le candidat en 3ème position (Abélard – dit “Abe” – Stancion) qui suscite mes commentaires.
Propositions : zéro.
Site web : inexistant.
Présence dans les médias : diffuse.
Présence dans notre entourage : relativement forte (nous connaissons tous des personnes dont la manière d’exprimer leur vote consistera à apporter leurs voix à Abe Stancion).
Les questions qui se posent sont : pour quoi / pour qui votent exactement ces 20-24% d’électeurs ? Quelles sont leurs demandes et leurs aspirations ? Enfin, sont-ils une catégorie hétérogène, dont la seule caractéristique commune est leur démarche vis-à-vis du vote, ou bien ne constituent-ils pas une catégorie homogène (ou plusieurs sous-ensembles de catégories homogènes) qui mériteraient d’être décortiquée(s) ?
Une seule certitude : 20-24%, c’est beaucoup. C’est autant que les scores cumulés des deux derniers candidats du tableau. À comparer aux budgets et à l’énergie dépensés par ces candidats, ce chiffre de 20-24% rend songeur… ou perplexe. Ou très inquiet.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Élections présidentielles 2012 – le spectre du 3ème homme

  1. François dit :

    Cher Maître Thib,
    Histoire de rajouter de la complexité à la chose et un peu de confusion dans la clarté, il ne faut pas oublier ceux qui votent pour Monsieur Blanc, quel que soit son prénom. Pourcentage de votants non répertorié mais nombre de propositions et d’engagements peu ou prou identiques à celui de l’ami Abe.
    Je vous rejoins dans la conclusion temporaire à savoir perplexité et inquiétude.

  2. Docthib dit :

    Ceux qui votent pour Blanc envoient un signal plus fort, je trouve. Le signal “je me suis déplacé pour m’exprimer”. Mais – je  sais que je ne suis nullement original en disant cela – je suis consterné du faible travail médiatique (et statistique) consacré à ces supporter d’Abe Stantion et Blanc. 24%, bon sang, c’est 1/4 des votants potentiels. Sans parler des amalgames Blanc / Nul. Pour l’instant, je n’ai trouvé nulle part de sondage sérieux sur les raisons de s’abstenir. En revanche, une liste des raisons, relativement argumentée, est donnée ici. Comme dit le philosophe Alain Souchon, c’est déjà ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.