2ème Interview sur CCTV – Dégradation de la note des banques et impact sur la zone Euro

Après l’interview du mois dernier, la chaine chinoise CCTV m’a interviewé à nouveau (reportage diffusé samedi et grce à Olivier D., le fichier MP4 de l’interview est accessible ici). Deux rapports d’étonnement, l’un structurel et l’autre plus conjoncturel.

  • étonnement récurrent : je suis – comme toujours – étonné par le contraste entre ce que j’ai pu dire et ce qui a été cité. Il faut dire aussi que, ne maîtrisant pas le chinois, je ne peux savoir ce qui est dit pendant que de belles images d’enseignes bancaires apparaissent.
  • étonnement ponctuel : c’est la deuxième fois que cette journaliste chinoise m’interroge sur “est-ce que la zone Euro va survivre ?” Il y a une vraie inquiétude, et un vrai scénario catastrophe, chez nos amis d’extrême-orient… (cf. la liste des questions posées ci-dessous).
  • Pourquoi Moody’s a-t-il dégradé la Société générale et le Crédit Agricole?
  • Est-ce qu’il va encore dégrader la BNP Paribas dans un proche avenir?
  • Et les autres banques françaises risquent-elles également la dégradation?
  • Quelles sont les conséquences de la dégradation? Est-ce qu‘elle aurait des impacts sur l’économie française ou même sur l’économie européenne? Et la dégradation signifie-t-elle que la France est déjà dans le tourbillon de la crise de la dette?
  • Et comment la France doit-elle faire pour résoudre les problèmes?
  • Maintenant, est-ce que vous avez changé votre opinion sur l’avenir de la zone Europe?
Ce contenu a été publié dans Finance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 2ème Interview sur CCTV – Dégradation de la note des banques et impact sur la zone Euro

  1. superb0y dit :

    Ca marche pas…

  2. Docthib dit :

    Essayez la vidéo MP4 (récupérée grce à Olivier D., MBA d’une école prestigieuse et Master Jedi de Flash) que j’ai hébergée localement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.