Novlangue

J’ai depuis peu – les lecteurs qui ont suivi mes péripéties le savent – un Nokia E72.
J’en suis très content. Face à tous ces iPhones, je me sens un peu comme celui qui mange un sandwich saucisson-beurre au comptoir du café du coin, alors que tout le monde va chez MacDo.

Il y a toutefois un point qui m’épate, et pour tout dire, me ravit.

Il y a, comme sur tous les smartphones, un système d’aucomplétion des messages. Cela donne des résultats amusants : j’en avais déjà parlé dans T9 roulette ainsi que dans un thibillet suivant. A noter que le correcteur orthographique du traitement de texte OpenOffice peut aussi être insultant, et que les iPhones ne sont pas en reste

Mais là, on touche à autre chose.

Je tape “chemisette”, il me propose “chemisettez-vous”. Je connaissais le verbe chemiser, mais pas encore chemisetter.
“Voie” donne “voiez-vous”. J’hésite : voier, c’est aller sur une voie, ou c’est voir tellement mal qu’on commet des fautes en écrivant les verbes ?
Dans la veine poétique, “aurores” donne “aurores-tu”. Non, créature de la nuit, je n’aurore jamais sans toi… Et tant qu’à parler de sommeil, il me propose “dormirant”. Je suppose que c’est le participe présent du verbe dormirer, qui, comme tout le monde le sait, signifie dormir face à un miroir.

Et puis on arrive dans le surréaliste :
mails => mails-tu
kms => kms-tu
que => queez-vous
https (dans une barre d’adresse web) => https-tu

ça me rappelle l’histoire du verbe photor. Il n’y a donc pas que les Japonais à faire ça, les suédois s’y mettent aussi : plutôt que d’embaucher un traducteur humain, ils construisent un algorithme de traduction. ça donne par exemple : “En français, chaque mot qui finit en S est un verbe conjugué à la deuxième personne du singulier. On peut donc rajouter “-tu” après-tu comme suggestion. Mais ça ne marche qu’en français-tu. Il n’y a jamais-tu de contre-exemple. Pareil pour le z : les mots qui finissent en ez, on peut leur rajouter “-vous”, puisque c’est un verbe conjugué à la deuxième personne du pluriel. C’est évident comme le nez-vous au milieu de la figure”.
Mais je n’ai pas réussi à percer les arcanes du logiciel de traduction qui a donné “queez-vous”.
Aussi, je vais httper quelques-tu sites-tu, sans aurorer (il faut dormire, quand même) et vous tiendrai au courant.
Après-tu avoir mangé mes merguez-vous.

Ce contenu a été publié dans Informatique et Internet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Novlangue

  1. ulysse dit :

    Je viens de passer 2 bonnes minutes à rire aux éclats dans mon bureau…
    Heureusement que j’étais seul!

  2. Docthib dit :

    Eh bien, Ulysse, je suis bien content d’apporter un peu de joie dans ce bas monde 🙂

  3. vivouette dit :

    L’censé 52 technologie! (Moi j’ai un vieux samsung…)!!!

    Excellent! j’ai bien ri!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.