Comment désimlocker un Nokia E72 et quelques réflexions sur SFR

NB : les fureteurs qui tombent sur cette page pour résoudre leur problème (c’est le but d’avoir créé cette page) peuvent aller directement tout en bas pour avoir ma solution. Ils peuvent aussi tout lire, ce qui leur indiquera ce qui ne marche pas.

L’affaire commence en décembre 2010.
Suite à une bataille de boules de neige, l’écran de mon portable rend l’me. Las, la garantie était d’un an et il avait 13 mois… je change donc de portable.
Las (bis), le nouveau portable ne me convient pas, car avec mes doigts délicats, il faut un vrai bon clavier physique, pas un clavier virtuel, car on écrit “tepu” à la place de “amie” et après, ça fait des problèmes.

Or, j’ai un collègue (appelons-le Tarass Boulba) qui me dit “Ouah hé, vieux ! J’ai un Nokia que je m’en sers pas, il est tout neuf dans la boite, je l’ai gagné à un concours de pétanque lyonnaise, je te le donne, Calice !”
Je frétille, je bondis, j’embrasse, et je récupère le Nokia. Nous sommes début janvier, et les ennuis commencent.

J’insère ma carte SIM, il me ricane au nez : “carte illisible”. J’apprends donc à cette occasion que les opérateurs mettent sur le marché des téléphones simlockés : ces appareils ne sont utilisables que sur le réseau de l’opérateur qui l’a vendu. “Mon” Nokia ayant été configuré pour SFR, il n’accepte que des cartes SFR. Or je ne suis pas chez SFR, mais je veux ce Nokia, et je l’aurai !

Impatient que je suis, j’essaie de passer par une société de désimlockage en ligne : il suffit, paraît-il, de donner le numéro IMEI du téléphone situé sur la batterie (ainsi que son numéro de carte bleue, bien sûr) et on reçoit “au plus tard 3 jours ouvrés après” le code pour débloquer l’appareil. Je teste cette société et lui envoie 29,49 € ainsi que le code IMEI. 3 jours après, sans nouvelle, je relance. 2 jours après, je reçois un mail : votre Nokia est un modèle qui ne peut être désimlocké, nous vous remboursons. Et le plus beau, c’est qu’ils l’ont fait.

Retour à la case départ, j’ai perdu 2h.

Je me renseigne sur Internet : les anciens Nokia pouvaient être désimlockés par des programmes informatiques, mais les smartphones sont plus coriaces. Je me tourne donc vers SFR (n’est-ce pas leur logo, sur la boite de “mon” portable ?).

Première étape : la boutique SFR. Un jeune homme charmant, quoique mal rasé (appelons-le Terence Hill), m’informe qu’il suffit d’appeler le 900 ou le 1023 et que si mon portable a plus de 6 mois, SFR le débloquera. J’indique que je ne connais pas la date d’achat, étant donné que c’est un cadeau de pétanque lyonnaise, mais Terence Hill me rassure : “avec le code IMEI, ils vont retrouver la date d’achat”. Je ressors de la boutique ravi, pour un peu je prenais un abonnement pour les remercier.

Deuxième étape : le 900 (ou le 1023). Ce sont des numéros merveilleux. Ils sont surtaxés, mais ils ont l’amabilité de le dire au départ. Et puis après, ils vous demandent votre numéro de ligne SFR. Or, je n’ai pas de ligne SFR, sinon, je ne chercherais pas à désimlocker un portable SFR, vous me suivez ? D’où l’inconvénient d’une messagerie vocale : tant que vous n’avez pas mis un numéro de téléphone SFR valide, impossible d’accéder à un menu magique du type “… ou tapez 9 pour parler à un conseiller”.

Première remarque sur SFR : si on n’est pas abonné SFR, on ne peut pas être aidé par la messagerie vocale… malgré la sur-taxation de l’appel.

Troisième étape : je me connecte sur le site de SFR, et cherche le forum de discussion. Il est en travaux, et cela durera les 15 jours pendant lesquels je cherche une solution.

Quatrième étape : je m’acocquine avec un proche (appelons-le Wilfrid Schumacher) qui, lui, est abonné SFR. On appelle ensemble, il montre patte blanche, et dit qu’il veut désimlocker un téléphone SFR. Je retranscris la conversation, c’est trop beau :
– ah mais ça on ne sait pas comment le faire, il faut voir avec Nokia
– mais pourtant, il y a votre logo sur la boite, et Terence Hill, dans la boutique SFR, il a dit que vous pouviez…
– eh bien ce sont des petits rigolos, on ne peut pas faire ça techniquement, c’est très compliqué, on n’a pas les codes chez SFR, il faut contacter Nokia, je vous donne le numéro.

Cinquième étape : j’appelle Nokia. C’est un numéro merveilleux. Il est surtaxé, mais ils ont l’amabilité de le dire au départ. Ils ont surtout l’amabilité de prévenir, avant tout menu vocal : “si vous appelez pour un désimlockage, sachez que c’est votre opérateur téléphonique qui est le seul à pouvoir débloquer votre Nokia”.

Retour à la case départ, j’ai perdu 6h.

Deuxième remarque sur SFR : cela sent l’arnaque commerciale. Pour ma part, je m’accroche, car je suis un roquet, mais mon collègue Tarass Boulba, ça fait longtemps qu’il aurait jeté son Nokia aux orties (bonjour la société de consommation) ou pris une ligne chez SFR. Ce qui est le but recherché, OK, mais la tactique est peu élégante, pour ne pas dire léonine.

Sixième étape : je retourne sur le site SFR. En utilisant les codes de Wilfrid Schumacher (numéro de ligne etc.), je navigue sur tout le site sans trouver. Invariablement, toutes mes requêtes finissent sur une page qui dit “pour un désimlockage, allez dans une boutique SFR”.

Troisième remarque sur SFR : sur le site, il y a une “assistante virtuelle”, Lucie, qui incite au contact : “Posez-moi vos questions ! Je vais vous aider ! ça va être super cool entre nous !” Mon expérience de Lucie est la suivante :
– Lucie n’est qu’une entremetteuse qui renvoie sur le forum ou sur la fameuse page “passez en boutique”
– Lucie ne comprend que les requêtes très simples
En résumé : Lucie ne répond qu’aux questions de neuneus, celles qui ne nécessitent justement pas de solliciter l’assistante virtuelle, genre “comment changer de mobile” ou “comment changer de forfait”. Et quand je pense aux équipes projet qui ont développé Lucie, je me dis que c’est de l’argent foutu en l’air.

Septième étape : je trouve enfin, dans une sous-page, un lien pour faire une demande de désimlockage en ligne (tiens, la rombière que j’avais eue au téléphone était pourtant si catégorique…). Je remplis toutes les coordonnées nécessaires, y compris ce fameux numéro IMEI. L’après-midi suivante, à 14h01 (vous allez voir, c’est utile de s’en souvenir), je reçois un e-mail de confirmation de ma demande. “Cher Wilfrid, nous allons désimlocker ce téléphone dans les 5 jours”. J’attends donc.
5 jours après, à 14h01 précises, je reçois un e-mail qui dit “Désolé, ça ne marche pas, car nous ne trouvons pas la ligne à laquelle est rattaché ce téléphone, il faut que vous nous envoyiez une facture originale par courrier”.

Quatrième remarque sur SFR : le fait qu’ils répondent pile-poil au bout de 5 jours, à la minute près, me fait penser que tout est géré informatiquement sans intervention humaine. Et que, dès réception de ma demande, le process a été engagé : envoyer un mail dans 5 jours (pas avant…) pour le réorienter dans les limbes du courrier papier. J’appelle ça une manoeuvre dilatoire. Une simple discussion avec un être humain aurait permis de dire “je n’ai pas de ligne attachée à ce téléphone, c’est un cadeau, ca-deau, comprendo ? Alors maintenant, comment fait-on ?”

Huitième étape : j’a
vise, près de l’école qui m’emploie, une boutique de téléphonie mobile. Je me renseigne : oui, ils désimlockent, non, ils n’ont besoin de rien, juste du téléphone, oui, ce sera prêt dans 48h, non, rien à payer maintenant, je paierai dans 48h. Et 48h après, je me retrouve enfin avec “mon” Nokia désimlocké.

Conclusion : il y a 10-12 ans, aux premiers balbutiements de l’ADSL, j’avais eu une mauvaise expérience avec France Télécom : j’avais suivi toutes les étapes de commande d’un modem, et je me retrouvais avec un matériel clairement incompatible. Le technicien s’était mis en quatre, il avait même dérangé un collègue qui était de repos, et j’avais été frappé de l’opposition entre le côté très “humain, service” de ces hommes et la surdité de la société qui les employait (je n’ai jamais reçu de réponse à mes lettres argumentées). Dès que je l’ai pu, j’ai quitté France Telecom et suis passé en dégroupage total chez Free.  Je constate la même chose aujourd’hui chez SFR : tout a été rationalisé pour dégager le maximum de marge et réduire les coûts au minimum, la communication est opaque, et finalement, il s’est créé une niche : les petites boutiques de téléphonie multi-enseignes sont celles qui font désormais du service client et de la proximité. Il va sans dire que si SFR était cotée en Bourse, je vendrais mes actions illico.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à Comment désimlocker un Nokia E72 et quelques réflexions sur SFR

  1. Nerik dit :

    Bah c cote c vivendi…. Et ils vt bientôt racheter les minoritaires detenus par vodafone dc ça va encore plus peser ds la sop….

  2. Docthib dit :

    (en fait j’avais un peu la flemme de calculer comment ça impacterait la maison mère…)

  3. ulysse dit :

    Hum, en fait c’est amusant, j’ai sur SFR, une expérience totalement différente (mais avec une conclusion identique cependant).

    J’étais chez eux depuis des temps immémoriaux (ptet bien le millénaire précédent, c’est vous dire) avec un téléphone plus tout jeune quand j’ai décidé de passer chez virgin mobile (une sorte de crise de la quarantaine au rabais, peut être parce que vraiment très précoce, mais c’est un autre sujet).
    Voulant conserver mon ancien téléphone (un nokia n70 (oui oui, le modèle qui possédait 2 caméras, une sur chaque face, 4 ans avant qu’apple lance cette innovation (qui pour une fois n’avait donc pas été piquée chez archos (trop de parenthèses, tuent les parenthéses non?)), mais c’est un autre sujet)), j’appelle le service client Sfr depuis un autre téléphone et me retrouve avec mon téléphone desimlocké en quelques petites minutes.

    Ceci dit, si j’avais des actions SFR, je les vendrai tout de même illico.
    Il n’est pas venu à l’esprit du conseiller clientèle que j’ai eu, que si je voulais desimlocker mon téléphone; tout en expliquant que mon forfait et mon téléphone m’allaient trés bien merci; c’était quand même trés probablement pour l’utiliser sur un autre réseau que le leur.
    Et vu que je ne voulais pas d’autre téléphone, l’explication la plus probable était quand même que j’allai les quitter.

    Le second "contact" que j’ai eu avec sfr avant de les quitter était pour obtenir le code "machin truc" permettant au nouvel opérateur de récupérer le numéro.
    SFR a bien prévu les choses, il y a un numéro à appeler avec un automate qui demande de tapoter le numéro de téléphone qu’on veut transférer. 1 minute après avoir raccroché, on obtient le précieux code "machin truc" par sms.
    Donc chez SFR, quand les clients veulent partir, au lieu de les mettre face à un vendeur qui va leur promettre monts et merveille pour pas un rond, on leur répond avec un automate, certes trés bien fait, mais beaucoup moins succeptible de convaincre qui que ce soit (d’ailleurs il n’a même pas essayé…).

  4. christian dit :

    Vous êtes un grand malade.

  5. SarO_92 dit :

    Hahahahaha trop marrante l’histoire!!! 😀

    Parce que je suis dans le même cas que toi le hasard est marrant lol.
    Moi j’ai acheté mon E72 sur Ebay a une personne l’ayant gagné a un concours de golf. Ce vendeur est correct, les infos qu’il m’a remise sont vérifiable. J’ai même vu son Nom dans la liste des participants du concours de Golf.

    Ma version résumé rapidement:
    -1- Achat du mobile avec vendeur RAS
    PS: Je savais qu’il était bloqué SFR mais ne m’attendais pas a une telle galère. Pour ca faut remercier les voleurs… :S

    -2- J’écris sur le Forum SFR, leur réponse est un simple copier/coller qu’il écrivent un peu partout pour endormir les gens. A croire qu’il lisent même pas les msg au vu des réponse incohérente (lol).
    forum.sfr.fr/c141-mobile-…

    -3- La tout comme toi j’appel le "Service Client" j’écoute la boite vocale et la surprise bas si t’es pas abonné chez eux bas tu n’a pas le droit d’être en relation avec un conseillé.
    Casse la tiennent j’utilise le numéro de ma sœur qui a un abo chez eux.
    La je vais droit au but et explique ma situation. Le mec au passage super cool me demande le n°IMEI pour vérifier a quel ligne/abonnement il est enregistré. Pas de surprise il est liée a aucun comme je lui avait dit aucun vu qu’il a été gagné… :S
    Du coup il me dit qu’il faut absolument avoir une facture ou ne serait-ce un bordereaux de livraison afin d’établir la provenance du mobile pour que SFR fasse la demande auprès de Nokia. Ce qui mettrait plus ou moins 5 semaines et encore j’en doute.
    Enfin a ce rythme la je vais jamais utiliser mon mobile, j’ai quand même demandé a mon gentil vendeur si il pouvait se renseigner auprès des organisateurs du concours mais je ne m’attend pas a un miracle. Il va quand même essayer et c’est déjà super sympa de ca part car si il voulait il m’aurait déjà zappé (lol).

    -4- Sinon bas je vais faire comme toi et aller en boutique sous peu de temps, en plus je suis sur Paris donc c’est pas ce qui manque.
    Je garde cette page en favoris et écrirais denouveau dès que je le débloque (ou pas).

    PS: tu as payé combien pour ton "désimlockage" STP, si c’est pas trop indiscrèt?

    EN RESUMé: merci à SFR de faire des cadeaux sans faire le nécessaire avant, comme le désimlockage ou fournir une facture par exemple… <_<

    En tout cas sympa l’histoire, cordialement SarO_92…

  6. manubiss dit :

    Comment s’appelle ta petite boutique de téléphone mobile, je suis dans la même situation que toi, que sauf en martinique les petite boutique de téléphone ne sont pas aussi avancé que les votres….

  7. Docthib dit :

    ça s’appelle république communications, 56 avenue de la république, 75011 Paris, mais à ma connaissance, beaucoup de petites boutiques indépendantes font cela aussi. Bon courage ! 🙂

  8. manubiss dit :

    31 mai 2011 et mon téléphone n’est toujours pas débloqué, regrette même de l’avoir acheté. Peut tu me donner leur numero de téléphone stp

  9. Docthib dit :

    SARL MOBIL PLUS 90 B Avenue République, 75011 Paris 01 48 06 01 06

  10. manubiss dit :

    il ne débloque pas les nokia e72 sarl mobil plus….

  11. Docthib dit :

    Les vendeurs de Mobile Plus m’avaient branché sur la boutique plus bas sur l’avenue. C’est elle qui m’a débloqué mon Nokia E72 : république communication / well’com 56 Avenue de la République, 75011 Paris 01 43 38 16 40. Bonne chance.

  12. manubiss dit :

    BONJOUR, ils ne repondent pas non plus……

  13. Docthib dit :

    Alors il ne reste qu’une solution : ici.

  14. Monica dit :

    Moi j ai débloqué le mien a
    Mobile One€Ž
    185 Rue Crimée
    75019 Paris
    01 42 09 05 03
    Je débloque toujours mes portable laba

  15. Ishihara dit :

    Le magasin qui a fait le déblocage de mon NOKIA N8 sur place République c’est :

    SOSGSM
    12 avenue de la République 75011 PARIS 01.43.14.05.09
    vous demandez Max de la part de Ryuta

    Ils débloquent et réparent les téléphones de notre entreprise
    Je les ai trouvé sur ebay et tous les collegues qui y vont n’en disent que du bien.

    Comme promis un peu de publicité pour Max ;=)

  16. Isabelle dit :

    Merci pour vos info …
    j’ai fait débloquer le E72 grace à vous et j’ai meme [commentaire modéré]
    C’est vrai que SFR ils m’ont fait rappeler 3 fois pour à la fin me dire qu’il y avait une erreur dans l’IMEI alors que c’est exactement celui que je leur ai communiqué …
    Bref !
    un telephone portable que j’ai acheté dans une boutique SFR
    Et à Republique il me l’ont debloqué sans erreur d’IMEI … ha ha ha

    francehement mon prochain operateur ne sera pas SFR c’est sur
    Merci encore une fois 😉

  17. Softquipeux dit :

    Bonjour,
    Après avoir racheter un E72 à mon entreprise,
    j’ai rencotrer plus ou moins les mêmes problème que vous chez SFR.
    et comme beaucoup je suis tombé sur cette page qui m’a été très utile concernant l’adresse que monica à posté.
    Je suis donc allé chez :
    Mobile One€Ž
    185 Rue Crimée
    75019 Paris
    01 42 09 05 03
    demandé Momo, il est super cool.
    le magasin est un peu surprenant en prime abord, mais peu importe ils sont efficace et sérieux, pour certains téléphones c’est immédiat, par contre pour le E72 il faut 48 heures.
    J’ai recupérer mon E72 après 48 H et tout était Conforme à ce que je leurs avais demander.

  18. Yatus dit :

    Bonjour !
    Comme Ishihara, j’ai fait débloqué mon Nokia N8 à SosGsm (12 avenue de la république). Service sympa, efficace, rapide ! Soyez patient s’il y a un peu de monde dans la boutique (y’en a souvent) et dites que vous venez suite à des conseils vus sur internet.
    Yann

  19. yondas dit :

    Salut, juste un mot pour vous dire merci pour ces infos. Heureusement je suis à Paris je vais passer à une boutique pour délocker mon E72 que SFR n’est pas capable de faire. En tout cas je ne trouve pas ça super malin de leur part étant donné qu’on a encore un forfait chez eux (et aussi la box mais là rien à dire), mais tant pis, dès qu’on le peut on se casse ailleurs et on n’y reviendra plus. Ceci dit, les gens du SAV sont aimables et ont l’air serviables… sauf que le nécessaire n’est nul part fait (sfr, orange…) pour ce problème de désimlockage (et ça semble surtout provenir du constructeur Nokia qui a une liste assez incroyable de mobiles indélockables). Mais alors je me demande pourquoi des petites boutiques peuvent le faire sous 48h alors que ça fait 2 ou 3 semaines que SFR et moi nous appelons mutuellement (je peux faire croire à mon entourage que j’ai une relation sérieuse) pour ce soucis et qu’à chaque fois c’est pareil “bonjour, voici un code, ah ça marche pas, essayez celui-là, ah ça marche pas, bon on vous appelle dans 48h…bonjour voici un autre code, ah ça marche pas…”. Le pire, c’est que mon portable je l’aime pas mais j’ai juste pas envie d’acheter un smartphone hors de prix alors que j’en ai un quasi pas vieux en ma possession et que tout ce que je veux c’est pouvoir envoyer des sms et appeler. Enfin… merci pour les adresses, je vais checker dans mon quartier et si besoin j’irai dans les boutiques citées ci-dessus.

  20. toto dit :

    Bonjour,

    J’étais un peu inquiet en lisant votre article, puisque je possède moi aussi un E72 chez SFR.
    Mais le desimlockage s’est très bien passé pour moi. J’ai reçu un code 3 jours après avoir fait la demande sur le site SFR. Bon, le premier code était faux, mais ils m’en ont renvoyé un autre juste après sans que je demande.
    Ensuite, il suffit de suivre la procédure sur le site d’SFR (mis à part qu’il ne faut pas insérer de carte sim).
    Mon tel est désormais désimlocké.
    Donc les choses s’arrange du côté d’SFR (ce qui ne m’empêche pas de partir).

  21. Docthib dit :

    @ toto : eh bien voilà une bonne nouvelle. La balance universelle des actes étant équilibrée, ça signifie que pour votre résolution de problème, il va y avoir un problème pour quelqu’un d’autre. Et ça ne rate pas : je viens de perdre mon Nokia E72 🙁

  22. Charles dit :

    Bonjour et merci pour votre article. Heureusement que je l’ai lu avant de passer a l’acte!
    Je souhaite acheter un E72 d’occasion et je peux en récupérer un mais bloqué SFR. J’aurai aimé savoir combien vous avez payé pour le faire débloquer? Ca sera determinant pour mon achat.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

  23. Docthib dit :

    De mémoire, c’était 50 €, mais j’ai l’impression que ce genre de prix est très variable suivant la température extérieure ou la tête du client…

  24. pascal dit :

    bonjour
    j ai une amie qui rencontre le meme probleme avec SFR il me semble que le service client a reçu des consignes( en promenant les personnes) pour retenir les clients peut-être je ne suis pas client SFR et pas prêt de le devenir !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.