Typewatching the Stars – Jules Maigret

Je suis toujours dans mon intérêt pour le MBTI (je viens d’en créer la rubrique), je lis des livres, je me forme peu à peu.
Normalement, le test MBTI consiste à essayer de découvrir son propre type de personnalité. Certes, c’est réalisé avec l’aide d’un praticien certifié MBTI, mais c’est le candidat qui va décider finalement de son positionnement.
Il existe cependant une variante bien utile : le Typewatching. Dans ce cas, cela consiste à essayer de deviner quel est le Type d’une personne (par exemple un client potentiel, ou un partenaire de négociation). J’inaugure donc ici une nouvelle rubrique, qui va me servir de TD : essayer de typewatcher des personnes connues (fictives ou non, plutôt fictives, car c’est le monde que je préfère).
Notre grand débutant du soir est Jules Maigret, dit le Commissaire Maigret, personnage récurrent des romans de Simenon (dont ce bleug a déjà entendu parler).

Tout a démarré par cet échange entre le directeur de la PJ et Maigret :

“- J’avoue qu’hier j’aurais facilement pensé que vous aviez affaire à un farceur, ou à un détraqué…
– Moi, non… J’ai cru ce qu’il me disait dès son premier coup de téléphone…
Pourquoi ? Il n’aurait pu l’expliquer. Ce n’était certainement pas parce que l’homme avait fait appel à lui personnellement.
[…]
– Enfin !… Faites pour le mieux… Sans doute quelqu’un ne tardera-t-il pas à le reconnaître ?…
– Cela m’étonnerait…
Encore une impression qu’il aurait eu du mal à expliquer. Dans son esprit, cela se tenait. Mais, dès qu’il essayait de préciser, fût-ce pour lui-même, cela devenait confus.”

Georges Simenon, Maigret et son mort, Livre de poche n° 14 243, p. 42.

Donc, nous avons affaire à un iNtuitif, qui se fie à ses intuitions, sans pouvoir les expliciter, donc un N, à l’opposé du S, féru de détails et de sensations réelles.
Néanmoins, Maigret remarque des choses, des détails, que les autres ne voient pas. L’intuition est primordiale, mais le souci des détails n’est pas loin. Par ailleurs, il fume, il est toujours à boire un demi ou un calva, il adore recharger son poële à ras-bord pour avoir chaud : un homme qui aime les sensations réelles, qui utilise ses sens. Donc on ne peut pas avoir N en Dominante, car S serait en inférieure (trop bas, pas assez présente). Par déduction, N est Auxiliaire et S est Tertiaire (une Tertiaire bien entraînée, ce qui est plausible pour un commissaire de 50 ans, c’est-à-dire assez avancé en âge pour avoir une Tertiaire bien développée).
Quelle est la Dominante alors ? T, la logique, ou F, la grille de valeurs personnelles, T l’impersonation ou F la composante humaine ? F, indéniablement : Maigret ne cherche pas à résoudre les énigmes comme Rouletabille “en suivant le bon bout de sa raison”, encore moins comme Sherlock Holmes qui fait preuve d’une logique excluant – quasi totalement – les sentiments humains. Maigret cherche à comprendre les gens, les situations. Il se met à la place des victimes, il observe, et avouons-le : cela le passionne de comprendre ses frères humains. Donc F en Dominante, ce qui nous donne T en inférieure.

Reste à déterminer si Maigret est Extraverti ou Introverti. Pas facile de juger de cela à l’âge adulte, même si :

“Cela lui arrivait de temps en temps, comme ça, quand une enquête n’avançait pas à son gré, de se mettre au lit ou de garder la chambre. On le dorlotait. On marchait à pas feutrés. Il échappait au va-et-vient, au vacarme de la P.J., aux questions des uns et des autres, aux cent tracasseries quotidiennes.”

Ibid., p. 67.

Donc besoin de se ressourcer loin du monde, nécessité de donner un espace à ses voix intérieures loin des sollicitations qui le perturbent : I(ntroverti).

Voyons ce que ça donne.

Il est I, donc la Dominante est tournée vers l’intérieur, et l’Auxiliaire vers l’extérieur, ça fait donc Fi en dominante et Ne en Auxiliaire, la fonction tournée vers l’extérieur est une fonction de perception, donc il est P.

Donc le Commissaire Maigret est INFP.

Ce contenu a été publié dans MBTI. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Typewatching the Stars – Jules Maigret

  1. Claudio dit :

    L’analyse semble cohérente. Mais je ne connais pas assez le commissaire pour la confirmer. J’ai quand même été chercher dans ma liste des testés et mon "intuition" me dit que les INFP qui s’y trouvent feraient de bien mauvais enquêteurs 😉

  2. Docthib dit :

    J’ai beau le retourner, c’est cette alternance de S et N qui m’embête. Un ISFP fonctionnerait bien aussi, mais ça met l’intuition en tertiaire. Sinon, supposer que le commissaire est J, mais alors, ça bouleverse tout, on ne peut pas avoir S et N, l’une est forcément en inférieure, et ça n’est pas plausible. Peut-être les autres portraits seront-ils plus clairs ?…

  3. Docthib dit :

    Hello Claudio, quelques pensées supplémentaires :
    – je parle ici de personnages de fiction. Ce ne sont donc pas des enquêteurs de la vraie vie, mais des personnages de roman qui suscitent l’intérêt du lecteur. Voilà la première raison d’un décalage possible entre le Type et la fonction ;
    – je n’ai pas de panel de testés, mais je connais plusieurs INFP qui feraient de bons enquêteurs, au sens “en-Quête” : suivant leur iNtuition et leurs valeurs, ils s’accrochent, en dépit même des évidenceS ;
    – dans mes prochaines stars testés, j’ai un autre policier qui est aussi INFP (ou ENFP, à préciser).

  4. Atchoum dit :

    Excellent exercice 🙂

    Je vois Jean-Baptiste Adamsberg comme très Introverti… pourquoi hésiter avec ENFP ? Ce n’est pas Adamsberg ?

  5. Docthib dit :

    Si ! Tu es décidément redoutable… C’est juste qu’un Extraverti a aussi des fonctions “tournées vers l’intérieur” (en fait, la moitié de ses 4 fonctions), donc un E peut apparaître sur certains points comme un I. Mais c’était pour cultiver un doute raisonnable, parce que franchement, Adamsberg en E, j’ai du mal… Mais j’essaierai tout de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.