Finance et modélisation


“Le but de cet enseignement [“Penser, modéliser et maîtriser le calcul informatique”] est de démontrer le fossé existant entre notre pensée humaine, intuitive et créatrice mais lente et moyennement rigoureuse, et la machine qui, elle, est extrêmement rapide, totalement rigoureuse mais absolument stupide.”

Gérard Berry, propos recueilli par Frédérique Crépin, L’ordinateur individuel, n° 224, Février 2010, p. 22.

Il en va de même avec la modélisation financière. Ils sont nombreux, les apprentis sorciers prosternés devant leur tableur, et qui s’offusquent quand la réalité n’a pas la bonne grce de se conformer à leurs prévisions.

Ce contenu a été publié dans Citations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Finance et modélisation

  1. nerik dit :

    je vois pas de quoi tu parles…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.