Mécanique quantoc

Mon ordi est un peu mou du genou. Je me dis que c’est un problème de base de registre, oulala, il suffit de désencrasser, ça va relancer le ventilateur, bien sûr. Je lance RegCleaner, et je me retrouve face à une liste de wazmille programmes en me demandant lequel j’ai le droit de virer sans compromettre la stabilité toute relative de mon PéCé.

Avant, il y avait les peugeot mécaniques. Dans le moteur, il y avait un carbu, des tuyaux, un ventilo, un radiateur. Bon, il y avait aussi des trucs compliqués, genre les vis platinées, mais avec une clé à bougies, déjà, on pouvait aller voir (je dis ça, tu me verrais simplement face à ma chaudière… Mais passons, dans le monde cyber, je prétends que je suis ce que je veux).

Et puis après, il y a eu l’électronique. Le circuit électronique, le démarreur électronique, l’électronique qui gérait l’électronique.

Alors là, tu peux plus rien faire : s’il y a un truc qui lâche, ça ne sert plus à rien de mettre les doigts dans le cambouis, de ramper sous la voiture, de dévisser amoureusement les vis cruciformes. Même le garagiste est devenu un clône de Robocop : “Y a un truc qui marche pas ? Bon, on change toute la carte-mère, on va pas s’embêter à faire deux soudures”.
L’informatique, c’est un peu ça : quand l’ordi ralentit, il ne reste plus qu’à tout réinstaller, parce que tout est dans tout. Version moderne du grand ménage de printemps.
A noter dans mes to-do listes : chaque année au printemps, donner des livres, donner des vêtements, reformater tous les disques durs et réinstaller les systèmes d’exploitation.

Renaissance informatique.
Je suis une chenille dont le cocon est formaté en FAT 32.

Ce contenu a été publié dans Informatique et Internet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Mécanique quantoc

  1. Cyprien dit :

    Cher professeur,

    Face à vos problèmes répétitifs de votre base de registre, et connaissant vos penchants pour les logiciels libres, je ne peux que vous conseiller une migration (partielle en commençant) vers un OS comme Ubuntu.
    Je suis dessus depuis plus de 3 ans, et c’est du pur bonheur. Plus de virus, plus de plantage, plus de BSOD, plus de licences à payer. Que des logiciels libres, parfaitement stables et performants.
    Si, comme moi, vous n’avez que des besoins classiques (Internet, Mail, Bureautique, Musique, Films…) je ne peux que vous conseiller ce chemin.
    Viendez, le libre vous attend!

  2. Docthib dit :

    @ Cyprien
    si vous saviez ! ça fait des années que j’en parle. Et j’ai même fait quelques installations de Ubuntu, si, si. Dernier thibillet en date (ça date) :
    https://www.blogthib.com/index.ph...
    Cela dit, j’ai un souci : Ubuntu avec une carte wifi, ça ne marche pas bien chez moi. Or comme l’installation se faire par téléchargement de paquets depuis Internet 🙁
    Mais je le ferai ! Un jour !

  3. Yomgui dit :

    Pour appuyer l’argument de Cyprien, j’ajoute que les nouvelles versions d’ubuntu sortent tous les 6 mois. Si votre dernier test date du 21 aout 2007, vous avez manqué les nombreuses nouveautés des versions Gutsy Gibbon, Hardy Heron et Intrepid Ibex. Le problème de carte wifi a surement été résolu. Dans 24 jours sort la nouvelle version : Jaunty Jackalope, un signe ?

  4. Cyprien dit :

    Si vous l’avez essayé depuis longtemps, il serait bien de refaire l’expérience avec un Ubuntu plus récent. Les noyaux sont souvent mis à jour, et ils supportent souvent une liste plus étendue de matériel.
    Et comme les nouvelles versions sont toutes en Live CD, vous pouvez même l’essayer sans l’installer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.