En vrac

  • Vu sur le Semi-marathon de Paris : à Bastille, vers le KM 13, un homme qui tenait une grande pancarte avec marqué “Vas-y mon Gros !” Et les coureurs autour qui disaient “Merci, on y va !”
  • Une des phrases du Dalaï Lama : “Si ton problème a une solution, alors ce n’est plus un problème. Si ton problème n’a pas de solution, alors ce n’est pas un problème”.
  • Beaucoup de personnes rêvent à des mondes parallèles. Mais c’est nul, si le monde est parallèle, il réplique le monde présent. Il faut rêver à un monde perpendiculaire. Voire, un monde en biais. Mais bien en biais, du genre “le biais ne se définit pas, le biais, c’est, tu vois, en biais quoi”. Si tu arrives à définir le biais, alors ce n’est pas un vrai biais.
Ce contenu a été publié dans En vrac. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à En vrac

  1. Kate dit :

    – Ah c’est bien le problème quand on court après rien, mais bon, savez c’que j’en pense 🙂
    – J’ignorais que le Dalaï Lama était fan des Shadoks, ou est-ce que ce serait l’inverse ?
    – Perpendiculaire ou biais, dans tous les cas, perte temporaire d’équilibre, risque opérationnel maximal sur l’intégrité des chaussures, vive protestation du cerveau reptilien femelle.

  2. Docthib dit :

    Rien que pour les mots "intégrité" et "reptilien", si rarement utilisés, vous avez, Kate, mon admiration renouvelée 🙂

  3. Kate dit :

    I have known you with higher standards, you lavishing flatterer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.