L'américain est violent

Il y a une expression anglaise dont je trouve qu’elle n’a pas d’équivalent satisfaisant, elle est typiquement anglaise (ou plutôt américaine).
You don’t want to know. On peut le traduire improprement par “je ne veux pas en parler”, mais l’expression américaine est beaucoup plus forte : je décrète que tu ne veux pas le savoir. Une phrase qui impose une volonté à l’autre (“tu ne peux pas choisir seul, je le fais pour toi”) ou qui suppose l’hypocrisie de l’autre (“tu me demandes de mes nouvelles, mais en fait, tu ne veux pas le savoir”). Bref, une expression tranchante.
A propos de mon état d’esprit, là, tout de suite ?
You don’t want to know.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.