Note to self – Katsumoto

Je suis en train de revoir Le dernier Samouraï.

Quand Nathan Algren confronte pour la première fois les samouraïs dans la forêt : Algren a l’avantage des armes, et une troupe relativement disciplinée. Il les fait aligner, il les fait s’agenouiller, il leur fait charger leurs fusils. Puis viennent les samouraïs. Il leur demande d’attendre d’être à portée de feu. Ils attendent. Les samouraïs arrivent, formidables, effrayants. Alors un soldat tire, puis un deuxième. Ils tirent tous, malgré Algren qui crie de cesser le feu. Et toute cette belle préparation militaire devient un désastre.
Morale : tu as beau avoir l’avantage du nombre, et la discipline, cela ne te servira pas plus que ça, si tu n’as pas la confiance de tes troupes. La confiance qui fait que quand tu dis “arrêtez-vous”, elles s’arrêtent, sans poser de questions. Et quand tu dis “attendez”, elles attendent, car elles te font confiance.
Celui qui n’a pas la confiance de ses troupes a trahi sa mission.

Ce contenu a été publié dans Perso. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Note to self – Katsumoto

  1. Lecorse dit :

    Et encore faut-il que Blücher ne se déguise pas en Grouchy, sinon l’onde qui bout dans une urne trop pleine se renverse sur les croquenots de l’aimable assistance publique.

  2. Karatekoud dit :

    Tu connais les romans sur Mushashi de Eiji Yoshikawa qui sont incontournables?
    "La pierre et le sabre" et "La parfaite lumière" relatent d’une façon romancée la vie du célèbre Mushashi.

  3. Docthib dit :

    @ Lecorse : mais il reste toujours la Garde, espoir suprême, suprême pensée. Allez, à la santé du grand Victor.

    @ Karatékoud : oui, je les ai lus il y a… boudiou, vingt ans… Miyamoto Musashi, l’homme qui combattait avec deux sabres, ça fait rêver (je me suis toujours demandé comment il faisait pour ne pas se blesser).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.