Laisser-allers

Paradoxalement, je me positionne en défenseur de la langue française, assez tatillon, et je me surprends à utiliser des expressions prohibées. Dans ma tête, il y a des choses permises et d’autres pas. La distinction est subtile pour un oeil extérieur, je suppose. Ainsi,

  • Je dis “en revanche” au lieu de “par contre”, car Littré réserve ce dernier usage au vocabulaire commercial.
  • Tout en étant conscient que j’utilise “en revanche” là où souvent, je devrais dire plutôt “par opposition” ou “néanmoins”.
  • J’ai une sainte horreur des anglicismes, parce que je trouve qu’il existe souvent un terme français équivalent. Et pourtant, par facilité, j’use de “je vais revenir vers vous” et je parle de “délivrable”, tout simplement parce que “résultat à livrer” ne me paraît pas satisfaisant. Ne parlons pas des cash-flows, qu’on peut légitimement considérer comme faisant désormais partie du jargon toléré.
  • Là où cela m’amuse, c’est d’avoir une position plus rigide que celle de l’académie française. Eux ont viré leur cuti – à raison, semble-t-il – et tolèrent désormais qu’on écrive évènement avec un accent aigu puis un accent grave, là où je restais cantonné à mes deux accents aigus (merci à Ulysse pour ce lien que j’ai trouvé sur son blog).
  • En revanche (bien employé ici), je suis assez content de mon “au temps pour moi”, qui a la faveur – certes très légère – de l’académie.

Il faudrait peut-être que je consulte autre chose que mon Littré de 1772, j’apprendrais à parler djeune.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Laisser-allers

  1. De rien pour le lien.
    A propos d’anglicisme, j’ai pratiquement adopté la semaine dernière "winery" que je trouve tellement plus parlant que "propriété viticole".
    Oui j’ai honte!
    Vacances californiennes obligent, c’est pas ma faute msieur l’agent!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.