Tous ces thibillets perdus

J’ai depuis plus d’une semaine des dessins que je voudrais mettre en ligne. Mais il faut que je branche le scanner, ou que je les prenne en photo numérique puis que je récupère les fichiers, les retraite, les réduise, pfouhh.
Magnolia, c’est pareil. Les illustrations musicales demandent du temps, ce qui nuit à la spontanéité du truc.
Sans parler de tout ce que je note dans mes Carnets Noirs, et que je publierai… quand j’aurai rédigé.
Je trouve ça frustrant. Je n’ai pas de solution, mais c’est vrai qu’une tablette graphique avec scanner intégré et logiciel de dictée vocale, ça commencerait à ressembler à un environnement agréable.
Donc, nième idée de startup : après les portables ultramobiles, faire des stations de blog. Un truc tout en un qui permette de publier photos, dessins, textes, avec le minimum d’effort. Un dictaphone cyber, quoi. Une idée, un billet.
On peut rêver…

Ce contenu a été publié dans Blog. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Tous ces thibillets perdus

  1. Yves Duel dit :

    j’ai essayé (oui, même moi je suis parfois saisi par des envies de productivité –beurk) Dragon. Il a 2 inconvénients :
    – soit il ne reconnait pas les noms propres et les mots un peu techniques : on perd ensuite un temps fou à retourner corriger dans le texte
    – soit on pense pas assez vite au delà d’une phrase ou deux : il faut redicter 2 ou 3 fois, et je saisis à la main suffisamment lentement pour ma pensée…

    Insoluble !

  2. Docthib dit :

    Pas tout à fait insoluble. D’abord, parce que la dictée vocale n’est pas tout. Pour ma part, je rêverais à un combiné tout-en-un qui scanne, enregistre du vocal, propose des effets, et permette de créer tout lien immédiatement. C’est donc un rêve plus large que "je veux dicter du texte".
    Ensuite, je suis entièrement d’accord : un logiciel de dictée vocale (et j’en ai un, dans un carton poussiéreux), cela connaît ses limites. Mais cela m’a bien servi en certaines occasions. Là où je vous rejoins totalement, c’est dans le côté "Voilà, euh, j’ai dicté ma première phrase, heu, (silence, qu’est-ce que je peux dire maintenant…)…"
    C’est là où on voit que si quelqu’un transcrivait littéralement nos cours, il y aurait du déchet… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.