Héliotrope II


Quand le soleil s’est levé là-bas derrière Pantin
ça n’a été qu’un cri dans le petit matin
“Il fait beau”.
Les oiseaux de Paris filochant ventre à ciel
Aux quatre coins de la ville ont porté la nouvelle
“Il fait beau”.
De la Muette à Pigalle, on se l’est répété
Une bonne nouvelle ça vaut le coup d’en parler
“Il fait beau, il fait beau”.
Et tout Paris bientôt fredonne obstinément
Ce refrain de trois mots monotone et charmant
“Il fait beau”, tout le monde est content.

Les Frères Jacques, Il fait beau,
Paroles: Jacques Grello. Musique: Guy Béart.

Et aussi Héliotrope.

Ce contenu a été publié dans Perso. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Héliotrope II

  1. Palladio dit :

    Un chef d’œuvre . La vérité, la simplicité, le bonheur
    exprimés modestement, comme une evidence observée par la fenetre,
    au fil du ressenti, un constat précédant des considérations
    qui pourraient venir sur la vie et le temps qui passe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.