Jean-Pierre Coffe(e)

Mon classement des cafés.
Il ne s’agit pas d’un classement des origines des café, mais plutôt des manières de faire du café. Du meilleur au pire.

1. Expresso ristretto fait au percolateur dans un café en Italie.
2. Expresso fait avec une cafetière Nespresso.
3. Expresso fait au percolateur dans un café en France, uniquement si le percolateur est nettoyé régulièrement, et si le tenancier achète de l’arabica (sachant que le robusta coûte moins cher).
4. Expresso fait avec une cafetière italienne en alu.
5. Café fait avec une cafetière Bodum (à piston).
6. Expresso fait au percolateur dans un café en France, si le percolateur n’est pas nettoyé régulièrement et/ou si le tenancier achète du robusta.
7. Café fait avec une cafetière électrique à filtre.
8. Café soluble.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Jean-Pierre Coffe(e)

  1. Yann dit :

    9. Café de la machine à café du boulot

  2. le moka, c’est encore mieux au percolateur ou à la machine à café italienne. pas d’amertume, rien que de la douceur … tout ce dont tout le monde rêve

  3. Jaï dit :

    10. le jus de chaussettes au goût de café que font ces enfoirés d’anglais.
    11. les bols de café assaisonnés de chez Starbucks avec le couvercle et la tétine pour pouvoir boire en marchant. (ce qui est complètement con)

  4. valid dit :

    2. Un café acheté chez mon sympathique torrefacteur du coin (mettons… un maragogype du Mexique ou un arabica du Kenya – ou d’Ethiopie (*)), moulu pour *ma* marque de perco+filtre… perco qui est d’ailleurs alimenté en eau filtrée par une cartouche Brita„¢® (parce qu’on peut avoir le meilleur café du monde, si on le fait avec une flotte calcaire qui a un goût de chlore, ça devient un café de merde) ou en eau de source.

    J’ai beaucoup de mal avec le système Nessmerdo (ça s’est vu ?) : parce que, outre le gchis énergétique (l’alu est un des métaux qui consomme le plus d’énergie à produire) et en matière première (combien de tonnes d’aluminium partent à la poubelle par jour sans pouvoir être recyclés à cause de ça ?), c’est le formattage du goût du café qui me gênen, et qui, sans être mauvais, est standardisé au possible. Et je vous passe mes commentaires sur le battage marquetinge pour nous vendre de l’expresso d’exception préformatté… en supermarchés.

    (*) cherchez pas, ils connaissent pas chez Nessmerdo

  5. Docthib dit :

    Hum, valid, quantité de choses dans ton commentaire.
    Entièrement d’accord sur ton n°2 dans la liste. (et je n’oublie pas les contributions de Yann, La grande Loulou et Jaï avec sa tétine 🙂 )
    Torréfacteur, moulussage, Brita : d’accord sur tout.
    Les capsules nespresso : OK, beau résumé, c’est en effet dramatique pour l’environnement, je n’en étais pas autant conscient, et donc : je vais garder ma cafetière Nespresso ; quand elle tombera en panne, j’y réfléchirai à deux fois avant d’en racheter une.
    Le formatage du goût, mouais, je ne suis pas sûr que ce soit un contre-argument. "et qui, sans être mauvais", oula, c’est Bon, quand même.
    Quant à l’expresso d’exception, il n’est pas vendu en supermarchés, mais dans des boutiques dédiées, véritables pièges à consommateurs de luxe, ou en ligne sur un site en Flash super tendance. Donc nécessite ordi + ADSL + carte bleue + volonté d’acheter 200 capsules à la fois pour économiser les frais de port. La cible est clairement huppée, à l’image de ce bon George C., bobo bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.