Start me up – idée de projet

A Vérone, j’ai vu une boutique qui avait l’air de bien marcher : elle vendait des tabliers de cuisine et autres vêtements personnalisés. En effet, plusieurs sbires derrière une machine à coudre transcrivaient des phrases sur les tabliers, des trucs du genre “je suis un roi à la cuisine et un Dieu au lit”.
L’idée n’est pas neuve, les phrases non plus. Donc il n’y a pas vraiment de barrière à l’entrée : n’importe qui peut s’installer en face et commencer une guerre des prix.
Solution : proposer des phrases vraiment personnalisées, sous forme d’alexandrins (le plus chic) ou d’octosyllabes (plus populaire).
Jouer sur la personnalisation personnalisée : “personne n’aura le même poëme que vous, pas même votre jumeau”.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Start me up – idée de projet

  1. mamz"elle dit :

    un haïcook en somme ?

    Dans la cuisine
    sous une toque étoilée
    c’est le roi des tartines !

    (haïku circonstanciel en attendant mon petit déj")

  2. Yann dit :

    Des tshirst avec écran lcd et wifi. Tu peux updater les T shirts de tes clients pour leur garantir un objet unique tous les jours.
    Une armée d’affichage humain pour tes cailloux en somme. Philip K Dick nous rattrape.

    PS: mon adresse de blog n’est plus à jour….

  3. Docthib dit :

    @ mamz"elle : excellent, l’idée d’haiku, mais vous me pardonnerez, la qualité d’un haïku est moins facilement palpable que celle d’un alexandrin… pour un Français. Donc il y a moins de barrière à l’entrée. Plouf plouf, exemple. Je vous torche un haïku merdeux :

    Dans la cuisine parfumée
    Tout le monde travaille
    Mais je suis le roi.

    Je vous en ponds maintenant un que j’essaie de chiader un peu plus :

    Dans ma poële les oignons
    Deviennent transparents
    C’est mon nez qui le dit.

    Juste pour dire : un gars de bse, pondra des haïkus merdeux, et personne ne s’en rendra (trop) compte. Tandis qu’un alexandrin mal gaulé, ça se voit mieux, quand même (pour un Français). Et puis je me relis, et on pourrait dire l’inverse, pfouh.

    @ Yann : ah ouais, super, le slogan RFID, c’est cool, ce serait sur un écran pourrave à cristaux liquides, y aurait des taches dans les coins, genre étiquette électronique de la grande distribution 😉 Mais c’est sûr qu’avoir mes cailloux diffusés à grande échelle, quel pied… Et Philippe K. Dick sera toujours actuel.
    Pour l’adresse de blog, yes, ça fait partie des todos… Allez, il est 20h06, à 20h10 au plus tard c’est fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.