Dark City

Je me souvenais hier de ce film, avec William Hurt : dans une ville façon années 50, tout le monde travaille, y compris ce lieutenant de police, qui enquête sur un truc un peu mystérieux. Il se déplace dans des rues obscures, il y pense dans sa chambre la nuit. Peu à peu, il en vient à se rendre compte que toute la ville est plongée dans la nuit, depuis toujours, sans que personne ne s’en rende compte : ils se lèvent quand il fait encore nuit, prennent des métros souterrains, vont travailler dans leurs bureaux sans fenêtres, et quand ils sortent le soir, ben évidemment, il fait nuit. Lui se rend compte qu’il fait toujours nuit, qu’il ne peut plus se souvenir d’une journée de lumière.
Depuis décembre, à quelques exceptions près, je vis dans Dark City.
Et je me suis rendu compte que je fais partie de cette petite frange de la population qui souffre de ce syndrome saisonnier de manque de lumière.
Quand je dis “qui souffre”, il faut bien entendre “qui souffre”.
Je me suis documenté (merci Grougleuh), et je vous livre quelques conclusions, confirmations de ce que je savais déjà ou réelles découvertes :

  1. Les UV dans les salons soleil ne servent à rien, sinon à donner bonne mine (donc, peut-être, indirectement, à améliorer le moral social, mais ça s’arrête là)
  2. Le déficit de lumière est une réalité, qui se traite, avec un grand flou entretenu par les vendeurs de produits de luminothérapie (luxthérapie) :
  • Les “simulateurs d’aube” servent à rétablir les rythmes jour / nuit, en agissant sur la Mélatonine. Utile en cas de troubles du sommeil, ou décalage horaire. Lire “Guérir”, de Servan-Schreiber.
  • Les “ampoules lumière du jour” sont une escroquerie marketing, par travestissement du discours. Vendues au rayon “luminothérapie”, ce sont en fait des ampoules qui permettent de voir les vraies couleurs, comme si elles étaient à la lumière du jour. Aucun effet thérapeutique à ma connaissance.
  • Les lampes de luminothérapie servent à donner la dose de lumière dont on manque en hiver, et agissent sur la sérotonine (“l’hormone du plaisir” ! C’est Paris-match qui le dit, alors, c’est le pois-démo). D’après mes lectures, on a besoin d’au moins une heure de luminosité à 5 000 lux, voire 10 000 lux. La lumière agit par les yeux, et les UV ne servent à rien. Donc, une cabine de bronzage avec lunettes de protection, c’est l’opposé de ce qu’il faut faire… Inconvénient de ces lampes : sont volumineuses, et chères. Tout est relatif : je viens d’en trouver une à 189 €. Allez, si l’Eurostoxx est remonté depuis que j’ai acheté au plus bas (hier à 14h), je peux me la payer 😉

Pour plus d’info (sur la luminothérapie, pas sur l’investissement boursier…), wikipedia, encore et toujours.

Ce contenu a été publié dans Perso. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Dark City

  1. Julien dit :

    Cela doit avoir un rapport avec ce blanc de quelques jours… J’avais pas fait de sauvegarde de BlogThib et je n’ai pas encore trouvé un équivalent pour switcher 😉

    T’as un truc rigolo à dire sur ce krach ? Il faut acheter maintenant ? (c’est pour info, j’ai pas de sous de toute façon)

  2. joséphine dit :

    bigrement intéressant. les anti dépresseurs ne sont ils pas des capteurs de sérotonine ? donc ils agiraient à l’inverse de ce que le bon sens pourrait imaginer ? vais me documenter aussi..

  3. Docthib dit :

    @ Julien : oui, ça a été le Grand Blanc (et ça va peut être continuer…) donc cherche un équivalent pour switcher, si tu es accro 😉
    Sur le krach (n’exagérons pas ! – 6%, c’est pas un krach, c’est "une correction" (ils sont mignons, avec leur lexique…) ), je viens de poster un thibillet là-dessus.

    @ Joséphine : j’ai une antenne dans le milieu pharmaceutique. Ma réponse (avant consultation de l’antenne), c’est que les anti-dépresseurs ne sont pas inhibiteurs de la sérotonine. Ce serait comme scier la branche (fut-elle aussi mince qu’un Mac Book Air) sur laquelle on est assis. Ma connaissance sur le sujet : pour éviter la dépression, les pharmacologues travaillent sur la mélatonine (un peu), la sérotonine (pas mal) et la… nicotine (un max). Bienvenue en 2008 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.