There are nine million bicycles in Beijing – Katie Melua

Quelques pensées pour ceux qui ne prennent pas leur vélo les jours de grève (ou les autres jours d’ailleurs) :

  • “Oh, pour toi, c’est facile, puisque tu cours des marathons”. Oui, bien sûr. Mais pour les marathons, (1) la route est dégagée ; (2) On ne ne s’arrête pas au feu rouge, puis redémarrage, puis arrêt, puis redémarrage…
  • Idée reçue n°1 : à vélo, ce sont les cuisses qui travaillent. Réponse : non, ce sont les genoux, le mollet droit (celui du pied qui nous tient en équilibre, sur la pointe du pied, au(x) feu(x) ) et aussi, de manière non négligeable, les bras qui tirent le guidon.
  • Idée reçue n°2 : la partie du corps qui a le plus froid ? Les mains (non : des gants), le visage (non, bien chaud). Les pieds. ce matin, j’ai profité du radiateur d’un collègue, j’ai collé mes orteils dans les rainures pendant 40 mn pendant notre réunion.
  • Idée reçue n°3 : les voitures et les camions sont les plus dangereux pour un vélo. Réponse : les scooters sont pas mal, dans le doublement par la droite en te frôlant.
  • Le sac à dos qui permet de se changer au toilettes, et de ressortir en chemise business et veste, c’est carrément classieux.

Et surtout, mes deux grands plaisirs du jour :

  • Le soleil.
  • Le boulevard extérieur au sud de Paris, à partir de la Porte de Versailles vers l’ouest, c’est une pente de 300-400 m (plus ? 1 km ?) que l’on dévale, sur la piste cyclable en plus, grand moment.

(et puis je me suis acheté un téléphone portable à 1 € qui fait téléphone, mail, surf, agenda, GPS, reste plus qu’à comprendre le mode d’emploi, et à m’initier à Pocket Outlook 🙁 M’en fous, dès que je suis rentré dans le Chipset en assembleur, que je vais te télécharger des applis en Java et je vais te rocker les familles, moi. Fortran not dead.)

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à There are nine million bicycles in Beijing – Katie Melua

  1. christian dit :

    c quoi ce bel engin (je parle du GTD de poche) ?

  2. christian dit :

    Je confirme les genoux prennent et les tendons juste au dessus avant les cuisses.

  3. Pour ma part, je considère que les oreilles sont la zone corporelle la plus sensible au froid. Malgré les bandeaux, les oreilles souffrent.
    mon plaisir à moi ce matin : foncer vers Chtelet pour rattraper la ligne 14 en jupe, casque sur la tête et bande fluo autour des bottes. Il n’y a pas à dire : le vélo, c’est dans toutes les tenues !
    Signé : une usagère quotidienne du vélo

  4. uncycliste dit :

    Idée reçue N°1, c’est le coeur.
    Si t’as mal au genoux c’est que t’as une position pourrie + force sur les pédales comme un boeuf en scéance de muscu. Si tu veux te faire prescrire des anti-inflamatoires continue. 😉
    Ta selle trop haute, tu doit normalement pouvoir toucher le sol avec le talon, vélo légérement penché.

    Pour te couvrir les pieds si t"as pas de blé pour des couvres chaussures…, prends du papier journal, c’est pas classieux mais c’est pas onéreux comme coupe vent. Ou des chaussetttes fine en soie par dessous une autre paire.

    DOULEURS DE LA ROTULE ( Face Externe ).

    Généralement cela arrive lorsque la selle est trop haute.

    pagesperso-orange.fr/augu…

  5. Alx dit :

    Comme ça, sans te voir, il y a deux conseils qui me viennent à l’esprit au sujet de tes genoux et de ton vélo :
    – d’abord pédale plus vite (et donc moins en force) c’est-à-dire prends un développement plus petit (un pignon plus grand ou un plateau plus petit) car cela te permettra de moins solliciter tes genoux
    – ensuite revois ta hauteur de selle (a priori, je pense que ta selle est trop basse) : il faut monter la selle le plus haut possible qui permette de pédaler sans se déhancher (après, ce n’est pas sûr que tu puisses poser le pied à terre aussi facilement : à toi de trouver ton équilibre).
    C’est simple, lorsque tes réglages seront bons, tu trouveras que faire du vélo est une activité très agréable. Normalement, c’est l’activité des coureurs à pied qui ont des problèmes de genoux !

  6. Docthib dit :

    @ Christian : SFR s300+ (qui est je crois un HTC P3600) (je crois). Je galère doucement à lui expliquer que je ne veux utiliser ni Internet Explorer ni Outlook. Mais je progresse, et il régresse…

    @ La grande Loulou : les oreilles, comment tu les protèges si tu mets un casque ? (et ne me réponds pas "je ne mets pas de casque", tes neurones doivent être protégés). Quant au fluo sur le mollet, c’est aussi visible qu’un point noir sur le mollet de Naomi Campbell. Je dis ça, c’ets pour ta sécurité, hein (oui, je sais, je n’ai fait que 7 jours de vélo dans Paris, mais ça fait quand même 21h, dans des conditions… comment dire… junglesques.

    @ uncycliste : tu ne sais pas à qui tu parles, are you talking to me ?! (référence…) Non, je ne pense pas que ma position soit pourrie, mais, comme nous le verrons dans la réponse au prochain commentaire, j’ai des raisons d’avoir mal aux genoux. Cela dit, un vieux vélo pourrave, chaine distendue et guidon anti-ergonomique, ça aide pas, je suis d’accord. Pour les pieds glacés, j’ai juste mis une paire de chaussettes en laine (j’avais les moyens de me la payer), et ça va mieux.
    NB : très intéressant, ton lien, j’apprends plein de trucs, notamment des choses de bon sens (que je ne connaissais pas) du genre "Tout le monde pense que le cyclisme étant un sport assis, il n’y a pas de problème. Le cycliste souffre de douleurs particulières et la plupart du temps celui-ci pense que " c’est normal". Les douleurs ayant pour origine l’intensité de l’effort sont les seules qui soient " normales". "
    Merci, donc.

    @ Alx : tu as tout compris.
    1. j’appliquais déjà, sans te connaître, le conseil de "pédaler dans le vide". Pour moi, c’est évident : si je commence à avoir des douleurs *en haut* de la cuisse, c’est que je pédale trop fort, hop, je passe automatiquement à une vitesse plus fluide. Et le peu de temps que je perds, me faisant doubler par des loulous qui se déhanchent, je le retrouve au prochain feu rouge, où les loulous attendent que ça passe au vert pour sprinter à nouveau jusqu’au prochain feu.
    2. La hauteur de selle, comme le disait aussi Uncycliste, a l’air d’être primordiale. J’ai négligé ça, mais je constate que, ayant pris un autre vélo, ça allait beaucoup mieux. Donc, entièrement d’accord, c’est à améliorer.
    3. Le vélo est pour moi beaucoup plus agréable (enfin, hors grèves) que la course à pied. Si j’ai mal aux genoux à vélo, c’est parce que je me suis flingué à la course à pied. Donc tu as raison 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.