En prévision de la grève générale


Dans la rue du matin où se bousculaient en grappes les employés de tout poil qu’éjectait Saint Lazare avec une régularité de fusil mitrailleur, Georges regretta vite maussade, l’absence de tout printemps.

René Fallet, Les pas perdus, Livre de poche n° 3230, 1971, p. 91-92.

Ce contenu a été publié dans Citations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à En prévision de la grève générale

  1. Pas mal le coup de France Inter !

  2. Docthib dit :

    Merci ! Si seulement ça avait été prémédité, meuh non, j’ai été un anonyme pioché au hasard des pages, Moi Qui Méritais Mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.