Not to do list

Presse-citron avait évoqué ce terme, en citant sa source, mais c’était dans le sens “liste des choses que je m’interdis de faire”. Je pense à autre chose.

C’est parti d’une discussion à Berlin, la veille du marathon. On listait les conseils, les recommandations, avant une telle course. Mais nous avons pris très vite le contre-pied, et je me suis rendu compte que souvent, une manière beaucoup plus illustrative, percutante et, lchons le mot, pédagogique, de faire des recommandations, consiste à citer ce qu’il ne faut pas faire.
Exemple pour le marathon : Not to do List :

  • Se coucher tard plusieurs soirs de suite
  • Boire de l’alcool dans les jours qui précèdent
  • Manger des épinards, du melon glacé ou un steak tartare la veille
  • Se taper un cassoulet au petit déjeuner
  • Boire des expressos au petit déjeuner
  • Arriver à la bourre
  • Partir vite en se disant “c’est toujours ça de gagné”
  • Courir avec un équipement neuf jamais essayé
  • Sauter les premiers ravitaillements
  • Maintenir sa vitesse dans les côtes
  • Abandonner “quand on le sent plus”

Pour certains, cela peut apparaître comme le négatif inversé d’une liste de recommandations, mais moi je trouve ça beaucoup plus percutant. En cours, j’ai une liste que j’appelle “Comment se planter en appliquant aveuglément les modèles”. Je pense qu’une nouvelle approche de la pédagogie – elle existe déjà, j’en suis sûr – consisterait à enseigner ce qu’il ne faut pas faire.

  • Dix conseils pour planter sa création d’entreprise
  • Comment transformer un produit génial en ruine commerciale
  • Les stratégies qui nous envoient dans le mur à coup sûr
  • Comment ruiner la motivation de ses collègues
  • Comment faire perdre du temps en réunion

Je sens une possibilité infinie de sujets, pour quantité d’aspects de la vie. Et puis ça nous changera des dix commandements gnangnan, des listes vertueuses de ce qu’il faut faire. Tiens :

  • Comment obtenir un redressement fiscal

Intéressant, non ? Je vois enfin d’autres possibilités pédagogiques : les démonstrations par l’absurde.

  • Comment gagner en Bourse.
Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Not to do list

  1. Mamz'elle dit :

    euh…Doc faut croire que beaucoup de profs maîtrisent la liste " comment ennuyer son auditoire " ( mais ce n’est pas votre cas, j’ai lu ici ou là que vous étiez drôle)
    z"auriez pas une liste pour ceux et celle qui détestent les modes d’emploi ?

  2. Doc, je trouve vos procédés assez honteux.

    Un long billet de pseudo pédagogie, tout ça pour gruger google et ses visiteurs avec une phrase attirant les visiteurs à coup sur.

    On voit que vous n’avez pas oublié vos cours de marketing!

  3. Docthib dit :

    @ Mamz’elle : sachant que c’est facile de tirer sur l’ambulance, et que je trouve de temps en temps moi-même dans l’ambulance, je ne pense pas que je pontifierai un jour sur “comment se planter en salle de classe”. C’est tellement facile… Et puis, en cherchant bien, il y a des centaines d’ouvrages, des milliers de pages web, sur “comment parler en public”. Il faudrait que j’en lise, tiens, ça peut pas faire de mal. Quant aux modes d’emploi, j’ai une idée de thibillet, mais ça concerne uniquement l’informatique… @ Ulysse : Non, sincèrement, si c’était l’objectif, j’aurais écrit Britney Spears et quantité d’autres mots que je ne mets pas ici pour que ce commentaire ne soit pas automatiquement classé en S p a m… J’ai déjà en chantier une not-to-do-list : comment faire exploser sa boite e-mail. Suspense…

  4. Yves Duel dit :

    si c’était l’objectif, j’aurais écrit Britney Spears

    (non, non, ne me remerciez pas)

  5. Yves Duel dit :

    Britney Spears et quantité d’autres mots que je ne mets pas ici pour que ce commentaire ne soit pas automatiquement classé en S p a m…

    (mais c’est bien naturel, pensez donc !)

  6. nerik dit :

    ….. No comment….

  7. @doc je ne faisais que vous taquiner.

  8. Docthib dit :

    @ Yves Duel : Britney Spears ou Britney Spears ? Ah OK, je croyais qu’on parlait de Britney Spears. Parce qu’elle défraie l’actualité, Briney Spears, un peu moins que les Spice Girls, mais plus de David Beckham. Ce qui me fait penser à Radiohead, bien sûr, ils sont rarement absents des recherches de Google, qui ça, Google ? Ah oui, Google…
    Avec tout ça, si j’ai pas mon référencement. (oui, je sais, le dernier terme à la mode, c’est le PageRank, avant qu’il ne disparaisse, comme le dit Presse-Citron, qui parle du PageRank, un truc un peu comme Britney Spears).
    Et pour Ulysse : Mac, Steve Jobs, Ipod, Jaguar, itunes, Leopard, OS X, Britney Spears.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.