Ce qui m'énerve – mégotage

Une soirée à la maison, l’été, barbecue et compagnie.
Le lendemain, je range : dans le gazon, sur la terrasse, des mégots.
Il y a eu les soigneux, qui demandaient un cendrier ; il y a eu les propres, qui écrasaient leurs clopes dans des verres en plastique / sur des assiettes en carton ; il y a eu les malpropres qui les écrasaient dans la vaisselle en porcelaine, et dans les flûtes en cristal. Et il y a ceux qui les ont laissé tomber par terre en continuant à papoter.
Je ne suis pas farouchement anti-fumeur, je suis pour la tolérance, mais je n’ai jamais compris ce geste qui consistait à jeter dans la rue, sur le sol de la gare, un petit bout de filtre saturé de goudrons. Quand je bois un verre, où que je sois, je ne balance pas le verre par terre avec un gling.
Alors oui, ça m’énerve de ramasser à la main des trucs puants entre mes brins d’herbe.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Ce qui m'énerve – mégotage

  1. Christian dit :

    Bon on était pas invité, sinon on se serait bien tenu!

    Pour info, lu ce matin dans Métro : l’amende pour jeter son mégôt dans la rue c’est 183 € !

  2. Lili dit :

    Doc ,
    consolez vous, ils auraient pu fumer des cigares !
    sur ce , je m’en vais …clopin-clopant…
    ( moi c”est à la plage que je trouve ça dégoutant…fumer non seulement tue mais brûle les neurones cibiches ..euh je veux dire…civiques )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.