In the wee hours of the morning

Rassurez-moi : il y a bien un jour où je pourrai utiliser mes documents pédagogiques sans les remettre à jour à chaque fois ? Parce que là, je commence à fatiguer… Le seul point positif : j’en ai profité pour encoder presque 2 jours de musique, quelques 730 morceaux, 3,7 gigs (et encore, c’est pô fini, j’en suis à 1/6ème, à peu près) que je pourrai mettre dans mon iPod, que celui-là, il marche.
Et je vais me coucher au son du “Destin du voyageur” (Arthur H + Jacques H).

Ce contenu a été publié dans Productivité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à In the wee hours of the morning

  1. Ulysse dit :

    "Rassurez-moi : il y a bien un jour où je pourrai utiliser mes documents pédagogiques sans les remettre à jour à chaque fois "
    Bien sur, quand vous n’aurez plus aucune conscience professionnelle…

    Sinon je crains que ça soit relativement désespéré.
    Vous devriez enseigner une langue ou l’histoire, les mises à jour doivent être moins necessaire.

  2. Docthib dit :

    Je ne sais pas, il y a des matières plus proches où il me semble qu’on peut dérouler le même cas théorique pendant des années, "soit l’entreprise X qui décide d’émettre de la dette à tel taux etc." Le problème de l’analyse financière, c’est que c’est désespéremment *pratique* et ancré dans la réalité. 🙁 Je vais me mettre à un truc intemporel, tiens, le web 2.0 …

  3. Yann dit :

    Peut être parce que ça m’a bien servi d’avoir un cas d’analyse financière nouveau, sur lequel j’ai du plancher réellement… 🙂

  4. Ulysse dit :

    Doc, j’avoue ne pas bien savoir ce que vous enseignez précisément en fait, donc je ne fais pas bien la différence avec "votre" matiére.

    Sinon il reste une autre technique, piquer les cours des plus jeunes en mettant votre nom à la place de celui du plus jeune…
    Oui je sais c’est mal, mais vous ne seriez pas le premier, y compris dans votre "boutique".

  5. Docthib dit :

    @ Yann : oui, c’est pour les surfeurs comme toi que j’avais décidé que désormais, on éviterait “la collecte latérale d’information”. Mais c’est fatigant…

    @ Ulysse : c’est pas parce que certains roulent à toute allure dans la bande d’arrêt d’urgence que je vais m’y mettre 🙂 J’enseigne beaucoup l’analyse financière, l’analyse des comptes des sociétés, ce qui nécessite, au moins chaque année, de mettre à jour tous les calculs et les commentaires, avec les nouvelles informations publiées par lesdites sociétés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.