Caillou – Frontière

J’ai voulu frôler tes lèvres,
Dans cette zone obscure de fin de soirée
Entre nuit et matin.

Mais tu m’as répondu
Sans avoir à parler,
Sans même me regarder.

Il pleut ce soir dans la rue froide.

Ce contenu a été publié dans Caillou. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.