NDA

Hier, nous avons visité l’usine de ****.
Auparavant, il nous a fallu signer un Non Disclosure Agreement (NDA), ce qui pourrait être traduit par “accord mutuel de ne pas révéler des choses en public”, mais qui signifie en substance que si l’on divulgue, diffuse, ou pense, toute chose que l’on aurait vue, touchée, couché avec, fait chanter, lors de notre visite, ainsi qu’avant, après, et dans toute autre existence (y compris les vies qu’on a passé comme bousier), la société **** ou tout autre représentant légal grassement payé par icelle pourra saisir nos biens, racheter nos amis, boucher nos WC, refermer nos chakras et faire pipi sur nos tombes jusqu’à ce que celles-ci soient recouvertes de mousse transgénique.
Donc hier, on a visité l’usine de ****, enfin, il y avait **** usines, un groupe a visité l’usine des ******** et l’autre, l’usine des ***. Il y avait des ******** et des ********, mais le plus frappant, c’est leur gestion du process avec des *****-******. Cela dit, un étudiant MBA m’a dit qu’ils pourraient ********* le ******* drastiquement, moi j’en sais rien, mais il a l’air d’avoir raison (j’ai dit “il a l’air”, ça m’engage pas ! NDA, NDA !)

Voici l’unique question que vous avez le droit de poser : “est-ce que ce thibillet a été rédigé sur un ordinateur DELL ?”
Réponse : ***.

Cette entrée a été publiée dans Hahaha. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to NDA

  1. Lili dit :

    le "coucher avec" sur un site de production est-il une nouvelle forme de management ? ( ce frenchDoc alors quel tombeur!)

  2. Dominique Blas dit :

    Le NDA c’est comme les SUV : ça fait ‘achement bien d’en avoir un … parmi ceux qui en ont un.
    Le NDA c’est comme les lois anti-terroristes : ça fait chier tout le monde sauf les terroristes justement (qui sont par défaut hors-la-loi). Celui qui veut vraiment révéler des choses (y a-t-il vraiment des choses à révéler ?) ne se gênera pas pour emprunter une fausse identité et là, **** ou d’autres *** peuvent toujours tenter de la poursuivre …
    Le NDA est un principe de précaution voulu par les actionnaires. D’ici à ce qu’il soit assimiler à un droit d’auteur y’a pas loin.
    db

    db

  3. Docthib dit :

    @ Lili : haha, on sent que vous avez vu “Le Placard” plus d’une fois 🙂 Je suis prude, moi, Mamzelle, j’ai pas envie de me retrouver avec un code-barre sur les fesses…

    @ Dominique Blas : bien vu ! Le NDA comme le dernier truc à la mode. Je pense – et j’ai déjà dit – que cette dérive vers trop de droit bride la création d’entreprises, et donne une fausse sécurité. C’est comme les entrepreneurs qui demandent un financement mais qui disent “je ne peux pas vous parler du projet, c’est confidentiel”. Un projet dont la seule valeur tient dans le secret, ça ne reste pas longtemps un projet qui a de la valeur… et les brevets n’y changeront rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.