Ounditcho


Quand il y a un bourdon qui tape à ton carreau,
et qui s’entête à vouloir rentrer,
même si on est que le 8 mars,
ça c’est sûr,
le Printemps est là.
Allez Louya.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.