Sérénorbitude

C’est une semaine un peu étrange, et une fin de semaine discutable. Je sors de 2h30 de réunion, ce qui aurait normalement le don de m’anéantir totalement. Mais j’en ai profité pour faire des dessins (enfin, des esquisses) en essayant de mettre en pratique les premiers conseils que j’ai lus dans les deux livres de dessin que j’ai reçus pour Noël.
Je viens de décider de ne pas aller à l’aïkido ce soir.
Le texte réclamé par la grande Loulou met du temps à être écrit, car il en dit finalement beaucoup sur moi.
Il fait nuit, je tombe – sur Pandora.com – sur une vieille chanson de David Crosby.
J’aurais été étonné, si on m’avait dit “ce soir, à 17h20, tu te diras ‘allez, je vais encore faire 40 mn de calculs financiers pour la mise à jour de ce livre’, et tu l’envisageras calmement, sans frustration ni envie d’être ailleurs”.
Les secondes sont des petits caillous posés sur ma sérénorbitude.

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Sérénorbitude

  1. Décidément, il n’est question que de petits cailloux ces temps-ci. Anobon aussi ramasse ses petits cailloux du temps pour attendre un merveilleux moment
    anobon.over-blog.com/arti…

    DocThib
    je n’ai rien exigé, j’ai juste suggéré. Mais il me semblait que ce texte pourrait être écrit à plusieurs paires de mains plutôt qu’une seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.