Batana – Blö (et quelques autres)

Blö : n.m. Personne qui marche sans regarder où elle va. Ex : qui regarde les vitrines de Noël ; qui regarde les étagères Ikéa ; qui consulte son portable.
Par extension : véhicule de la voirie qui arrose le trottoir avec un jet puissant destiné à catapulter les crottes dans toutes les directions, déclenchant une sensation de brumisateur merdeux sur le visage et les mollets du quidam (et de la Qui-Dame) qui passe.

Et voici les contributions récentes d’Atchoum :

  • Batana – Stymphaler : v.i. Enumérer une liste bien connue, par exemple les 7 Merveilles du Monde, les 9 planètes du système solaire (encore que la 9ème fasse débat), les 12 Travaux d’Hercule, … s’apercevoir qu’il nous en manque un. S’énerver. “J’ai encore stymphalé sur les 7 Nains”.
  • Ubuntu – Ensolminé(e) : adj. “Une journée ensolminée”. Se dit d’une journée où, s’éveillant dans un train, on ouvre les yeux et découvre un paysage particulièrement enchanteur, comme le soleil levant sur la Loire par un matin d’hiver. Voir cette boule d’un rouge ardent et graver dans sa mémoire les couleurs insensées du ciel et de l’eau qui se confondent. Se dire que le dormeur en face de soi ne verra jamais cela. Croire qu’on a compris Monet.
  • Batana – Sépojuste : n.m. Sentiment de frustration qu’on éprouve devant une machine ou un appareil quelconque, lorsque les mêmes causes, reproduites plusieurs fois, ne semblent pas avoir les mêmes effets. Typiquement ressenti dans la file d’attente d’un magasin, alors que votre carte de crédit a été refusée pour la troisième fois, et que les 17 personnes derrière vous montrent des signes d’impatience (les 14 personnes devant vous, elles s’en fichent, car elles ont déjà quitté le magasin). “Sépojuste, elle a très bien marché au distributeur de billets y’a 1/2 heure…” “Ah, ben alors vous pouvez payer en liquide”.

Tout cela a évidemment été enregistré dans l’Encyclopedia Batanica.

Ce contenu a été publié dans Batana, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Batana – Blö (et quelques autres)

  1. Yann dit :

    Très bon, je me permets de proposer le batana suivant:

    Racravouci: Sentiment de malaise permanent du à une cravate légèrement trop courte ou trop longue. Conduis souvent la personne concernée à refaire son noeud à plusieurs reprises de façon compulsive sans jamais ne trouver la taille idéale.

    Par extension: Jadis en usage chez les bourreaux pour désigner une exécution ratée. "Il est racravouci, tu as coupé bien trop court!". Le terme a disparu avec l’apparition de la guillotine.

  2. Da Vinci Yog dit :

    Hello Doc ‘et meilleurs voeux pour cette nouvelle année que je te souhaite riche en succès et Unbuntus…

    Très content de voir que l’encyclopédie s’enrichie de plus en plus, je suis triste qu’atchoum n’ait pas joué le jeu des extensions qui donne son côté truculent au néologisme….

    Et moi, j’ai aussi une batana:

    Penchiée (n.f): reflexion de dedans les toilettes qui nous occupe tellement l’esprit qu’on en oublie le principal…et en prime, une marque cerclée sur les fesses!
    ex: comment je vais faire pour aller boire ma bière sans que je n’ai envie d’en prendre une autre?

    Cékado!

    Par extension

  3. Da Vinci Yog dit :

    Par extension: Apprécier le culot d’un argument qui va à l’encontre de nos propres idées et s’écrié: "Il est penchié!"

  4. Monsieur Jean dit :

    Effectivement, la rédaction de l’Encyclopedia Batanica avance beaucoup plus vite que celle de la 9ème édition du dictionnaire d’une vénérable institution un peu plus ancienne mais nettement moins rapide. Bien agréable de voir les choses suivre leur cours… j’admire la sérennorbitude du projet.

    sérennorbitude : (subst. fem.) désigne un état de choses caractérisé par un calme justifié et une grande efficacité. Se dit par exemple d’un projet qui avancerait plus vite que ce que son planning pourtant optimiste le laissait supposer. Se dit rarement d’un projet professionnel et plus rarement encore d’un projet informatique.
    (fig.) Aussi utilisé pour désigner une période de l’année ou de la vie marquée par les cours serein des affaires courantes comme extraordinaire. "Ah, je regrette la sérennitude de mes années de préparationnaire" (anonyme) ou "la sérennitude printannière d’un mois de mars" (anonyme, mais un peu poète aussi).

  5. Lili dit :

    Euh…monsieur jean je ne comprends plus vous parlez de serennorbitude ou de serrennitude?
    par ext , B XVI a donné cette année une bénédiction urbi et serrennorbi…ite missa est!

  6. C’est bien de produire une encyclopédie. Mais encore faudrait-il que les mots qu’elle contient soient appliqués quelque part. Quelqu’un pourrait-il pondre un texte comprenant au moins 50% des mots créés à ce jour ? Une vraie histoire, avec tous ces petits mots rigolos ?

  7. Monsieur Jean dit :

    @ Lili : Et voila… sans pitié ! Alors que tout le monde sait bien qu’une langue ne se fixe que progressivement (et c’est pas le Doc qui lisait Savinien Cyrano dans le tequeste, pardon, texte, qui dira le contraire) et que j’essaye de subtiliser quelques instants à ma plopification continue (ce qui ne contribue pas tellement à fixer proprement une langue en devenir)… bref, sérennorbitude, évidemment.

    @ La grande Loulou : Mince, moi qui croyait que précisément, une encyclopédie ne servait à rien… en même temps, une vrai histoire avec que des batanas et des ubuntus, ce serait (que des batanas) le récit d’un authentique cauchemare quotidien ou (que des ubuntus) l’histoire improbable d’un type à qui tout sourirait et qui aurait tellement de chance que c’en serait suspect.

  8. Atchoum dit :

    @ Da Vinci Yog : oui c’est vrai, je regrette pour les extensions. Sur le moment, je n’en ai pas trouvé. On pourrait dire, pour sépojuste : par ext. n’importe quelle sal… de p… de m… de truc qui ne fonctionne pas comme il devrait, malgré tous les efforts calmes et pondérés de l’utilisateur (machine à café, pompe à essence, borne SNCF, batterie de voiture, parcmètre, tondeuse à gazon, ordinateur, volée de revers).

    Cela dit, rien n’interdit de chercher des extensions pour les batanas et les ubuntus soumis par autrui, je dirais même que c’est vivement encouragé. Ces mots existent car ils traduisent le réel, donc ils n’appartiennent à personne !

    Cordialement,
    Atchoum

  9. Da vinci Yog dit :

    @Atchoum:

    Bien joué l’extension! Pour ce qui est de la cross-fertilisation des extensions, celle qui prévaut est évidemment celle du géniteur mais les BIS TER etc. sont évidemment ajustées et intégrées au mot étudié…Charge à tous de les mentionner pour ne pas les oublier…

  10. Yann dit :

    Ha j’ai mis la main dessus, j’avoue le soir même et le lendemain, je n’étais pas vraiment en état pour chercher de façon détaillée.
    Donc voici, je remonte ma proposition de recravouci ici même.
    En tout cas je me suis bien marré, j’aurais l’appareil la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.