Oxymore, give me more

Je trouve le slogan « la rupture tranquille » d’une grande stupidité. Un oxymore est censé créer une surprise poétique (« un silence assourdissant » comme le propose wikipédia), et non pas une opposition de premier degré. Dans la veine de ce slogan, je propose :

  • l’incendie débonnaire
  • le changement stable
  • la progression conservatrice
  • le surmédiatisé pudique

Vous l’aurez compris, je me refuse à traiter de politique dans ces pages. En revanche, les aberrations de langage (pire : de sens), fût-ce au nom de la créativité, m’insupportent. J’y vois, dans ce cas, un mélange à parts égales entre une inculture chic, et la volonté démagogique de réconcilier tous les électeurs. Tiens, puisque le discours sécuritaire fait florès, et que d’autre part, tout(e) bon(ne) candidat(e) se doit d’avoir des idées sociales, je propose le slogan absolu (qui est bien entendu un oxymore) :

  • la sécurité sociale.
Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Oxymore, give me more

  1. Christian dit :

    dans la même veine : le générateur de politique générale

  2. Docthib dit :

    Pas compris, Christian. En quoi serait-ce antinomique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.