Les araignées de lumière

Comment bâtir une toile qui ne risque pas d’être détruite ?
En la construisant dans un espace hermétiquement clos,
Une bulle sous vide.
Quand on déteste le risque à ce point,
On doit accepter de jeûner longtemps…
Cette entrée a été publiée dans Photo and taguée . Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Les araignées de lumière

  1. Yann dit :

    Superbe photo et texte, bravo!

  2. Lulu dit :

    Une "cage pour me",un je ne sais quoi de Piotr Kowalik
    (je ne sais pas faire le lien alors gueuguelez,:-))

  3. nerik dit :

    superbe définition de l’aversion au risque doc.

  4. Docthib dit :

    @ Nerik : bravo de l’avoir vu. Ce n’était pas intentionnel, puisque le texte est parti de la photo. Mais il n’empêche, bien vu. Il y aussi Bruce Springsteen, qui l’a bien décrit, dans une chanson. (je n’en dis pas plus, ça fait partie du projet Prométhée).

    @ Lulu : il est génial ce photographe. Et “soul cages”, c’est aussi le titre d’un album assez fantomatique de Sting. Superbes photos, angoissantes à souhait. Vous êtes aussi cultivée que Monsieur Jean, et aussi éclectique que… Salvador Dali ?… (c’est un compliment).

  5. Lulu dit :

    euh..c’est qui ce Dali?

  6. Docthib dit :

    Si ça c’est pas un compliment pour Monsieur Jean, je ne m’y connais pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.