Thought at two balls

Quand il s’agit de traduire un terme anglo-saxon en français, on a souvent du mal. Certes, il y a des beautés de traduction et d’inventivité :

  • spam traduit par pourriel
  • bed & breakfast par couette et café
  • brainstorming francisé en remue-méninges

Dans la plupart des cas, ce sont nos amis québecois qui font preuve d’une réelle intelligence linguistique. Mais il y a des ratés :

  • CD-rom traduit par cédérom, ça sonne phonétique, voire nonnant (oui, je suis allé vérifier combien le verbe comptait de N)

Cela dit, ça nous ouvre des pistes de recherche que Raymond Queneau n’aurait pas désapprouvées, et plus prosaïquement, ça résout tous les problèmes de francisation d’un terme anglo-saxon :

  • gentleman’s agreement deviendra francisé en Jantes-le-Mannz E gris menthe (le gris menthe, ça fait anglais, thé et petits fours, et avec les jantes, la Jaguar n’est pas loin…)
  • Marketing, qui a tant fait couler d’encre devient Marqué “Ting !” (on sent le glamour, la caisse enregistreuse, bref, le rêve transformé en acte d’achat)
  • parking ? facile : parc queen couine (car le parking, c’est l’endroit où les alarmes des voitures couinent)
  • Benchmark se francisera en Benne-chez-Marc (Marc c’est un pote dont la taille des poubelles sert d’étalon aux poubelles du quartier)
  • OK devient Hoquet (assentiment compulsif, non-réfléchi, qui se traduit par une expiration rapide et sonore. Pour obtenir le hoquet d’un client éventuel, faites le boire).
  • Cool, c’est coule, comme dans “tout coule de source”. Ou encore, le genre de chose qu’on dit à sa belle-mère quand elle est tombée dans la piscine un soir de réveillon bien arrosé.

Pourquoi personne n’y a pensé auparavant ?

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Thought at two balls

  1. Lulu bulls and bears dit :

    -My name is Junk..Junk Bond
    -oh, nyse to meet you..i’m Penny..Penny Stocks
    -Do you want a small caps of tea?
    – oh thanks! i’m naze… d’ac!
    ( euh..si je peux me permettre ..le thé à la menthe n’évoque pas trop l’Angleterre)

  2. Docthib dit :

    Lulu, vous êtes géniale. Impressionnant, votre texte, on sent la très deuz (vu que je suis le preums).
    Et bien vu, pour le thé à la menthe, je m’en vais faire un repentir.

  3. Docthib dit :

    Mais non ! Je m’insurge ! Je n’ai pas parlé de thé à la menthe !
    Je pensais au ragoût de mouton sauce menthe (et ne venez pas me dire que c’est écossais, *c’est la même chose*) et aux petits chocolats à la menthe, after dinner, ça nous rajeunit pas. Donc I persist and scribble : this was preposterous.

  4. nerik dit :

    CAC qu’cela ne tienne….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.