Caillou – Cas demi homme

Je respire du Cadmium
Des particules d’oxyde d’azote
Et du stress.

Je bois des nitrates,
Du coca,
Et trop peu tes paroles.

Ma peau reçoit plus de poussière grasse
Qu’elle n’est effleurée par tes lèvres.

Mon cerveau contient du cholestérol,
Des équations inutiles,
Et des remords malsains.

Vivre au bord d’une rivière,
Pêcher à la mouche,
Et te ramener dans mon épuisette,
Toi ma truite arc-en-ciel.

Ce contenu a été publié dans Caillou. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Caillou – Cas demi homme

  1. Monsieur Jean dit :

    Doc, vous ne m’en voudrez pas si je vous dis que c’est très beau ?
    Doc, vous ne m’en voudrez pas si je lui dis qu’elle est très belle ?

  2. spritz dit :

    Photo de marilyn Manson? 😀

  3. Docthib dit :

    @ Monsieur Jean : merci pour le compliment pour le caillou. Quant à l’objet de la photo, j’ai peur de vous décevoir : que vous lui disiez, ou que je lui dise, qu’elle est très belle, elle restera totalement insensible. On ne peut pas tout avoir, semble-t-il.

    @ Spritz : Oh, franchement, non,vous attigez : elle met peut-être du maquillage, mais elle quand même plus désirable qu’un néo-punk vieillissant…

  4. Yann dit :

    arghh j’aurais j’aimais du vous dire de faire des photos sur les cailloux, comment je fais moi maintenant? 😉
    Est-ce qu’on peut avoir la photo en plus grand?

    Je n’arrive pas à me décider si j’aime ou je déteste la dernière strophe. non que je n’aime pas l’idée de rupture mais…. mon coeur balance

  5. Docthib dit :

    Yann, le propre du vrai artiste, c’est de s’affranchir de l’existant. Si j’avais le temps, et le talent, ce n’est pas une, mais 10 photos que je ferais pour chaque caillou.
    Est-ce qu’on peut avoir la photo en plus grand : non.
    Quant à la dernière strophe, je ne sais pas, je suppose que c’est à elle qu’il faut le demander.

  6. Monsieur Jean dit :

    Oh, je ne parlais pas de la photo. Mais si vous me dîtes que les truites arc-en-ciel ne peuvent entendre un compliment, je ne vous croirai pas : elle-là inspire de trop belles choses pour qu’elle y reste tout à fait insensible.

  7. Yann dit :

    He he mais qui est-elle? J’ai comme l’idée qu’elle fondrait près d’un feu mais je ne suis pas sur…

    Mon imagination doit me jouer des tours.

  8. Monsieur Jean dit :

    Ce soir, ici-même :

    "le propre du vrai artiste, c’est de s’affranchir de l’existant."

    Ce matin, entre Pyramide et Chtelet :

    "L’interdit, c’est… c’est faire un geste libre, tout simplement. Un geste qui n’est dicté par aucun code, aucune revendication, aucune revanche. Un geste libre, c’est…
    Saga, Tonino Benaquista, p. 145.

    Mais on a déjà parlé des coincidences…. Et il est tard.

  9. Monsieur Jean dit :

    @ Yann : en tout cas, ce qui m’émeut ne la meut pas.

  10. Yann dit :

    C’est un indice.

    Je vole le chien en géorgie et roule le dé en 5; l’avant dernier suivant passe donc son tour. A vous

  11. Monsieur Jean dit :

    @ Yann : Mmmm… là, je m’incline. Vous êtes beaucoup, beaucoup trop fort pour moi !

    @ Doc : vous leur apprenez quoi à vos étudiants ? nan, parce que, ben, là, je me sens un peu bête…

    @ Le premier qui pensera que ça me fait du bien (de me sentir un peu bête – je précise pour les autres, bonhomme, toi, tu ne paies rien pour attendre – ou tu ne perds rien pour attendre, c’est comme tu veux, de toute manière, je n’ai pas la monnaie) : I said "SHUT UP!", vu ?

  12. Yann dit :

    @ Monsieur Jean: Kamoulox donc, vous n’avez plus qu’à googliser 🙂

  13. Monsieur Jean dit :

    @ Yann : aaaah, me sens moins bête d’un coup… plus jeune aussi ! 😉

  14. Yann dit :

    A doc. Je faisais un compliment à la photo qui accroche bien au caillou.

  15. Docthib dit :

    Aux deux protagonistes de cette joute oratoire nocturne : Chapeau ! Vous me donnez l’idée d’un Inclassable, c’est dire…

    Et par ordre d’apparition :

    @ Monsieur Jean : je ne suis pas sûr que la truite arc-en-ciel y reste insensible. Mais inflexible, ça, certainement…

    @ Yann : elle est faite de la matière dont sont moulés les rêves, pour parodier Humphrey Bogart, dans le film tiré du roman de Dashiell Hammett, référence elle-même faite à Shakespeare (la Tempête)…

    @ Monsieur Jean : Saga. Un de mes grands plaisirs de lecture. Et, à tout prendre, c’est tout le roman qui est résumé par votre citation. J’ai adoré ce livre (que je relis régulièrement, voui voui).

    @ Yann et Monsieur Jean : Kamoulox, y a pas à dire, j’ai des étudiants fous. J’attends avec impatience des video-casts d’une partie (si elle arrive à commencer, voire se dérouler, voire finir).

    @ Yann : la photo accroche au caillou, on se croirait dans papier-ciseaux-caillou…

  16. Docthib dit :

    Bravo, c’est superbe, je m’en suis enfilé 3 parties d’un coup : quels sacrés joueurs ! Quelle répartie ! Quel à-propos dans le kamoulox qui surgit comme un raton-laveur dans une buanderie ! Je suis ébaubi.

  17. Shubert dit :

    Doc , à mon avis vos étudiants ne bossent pas trop les cours, sinon ils y auraient tout de suite vu dans la Copule de Franck avec alpha( dont je n’ai aucune idée de l’utilité) le croisement d’une raie manta et d’une truite arc-en ciel…
    ah! l’inspiration !et ses mystères!

  18. Franz dit :

    La théorie des copules, c’est de l’art ou du cochon?

  19. Docthib dit :

    Sacré Schubert, pour lequel j’ose le dire : “toutes nos illusions sont des truites”. Hélas, Franz, la théorie des copules, ce n’est ni l’un ni l’autre. Ne m’en demandez pas plus, j’ai juré le secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.