Pour changer de thème – test

Ce contenu a été publié dans Blog, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Pour changer de thème – test

  1. Yves Duel dit :

    J’adore les troncs d’arbre

  2. camille dit :

    jolie toile d’araignée ensoleillée…

  3. Docthib dit :

    Merci, Camille, ça fait chaud au coeur de voir que quelques personnes comprennent. Bon, ce n’est pas une toile d’araignée, c’est un réseau asynchrone d’epeire diadème. Mais ça veut dire la même chose. 🙂

  4. camille dit :

    cette réponse amène des questions que je ne m’étais jamais posées !
    comment savez-vous qu’il s’agit de l’oeuvre d’une épeire diadème ? (était-elle juste à côté ? et d’abord, êtes-vous l’auteur de cette (jolie) photo ?)
    Est-ce que chaque espèce d’araignée tisse sa toile de façon caractéristique ?
    peut-être ne m’adressé-je pas au bon professeur pour tout cela… 🙂
    je vais essayer de satisfaire ma curiosité de mon côté, merci de l’avoir éveillée !

  5. Docthib dit :

    Chère Camille,
    vous êtes redoutable. Pour répondre à vos questions : je ne sais pas si c’est une épeire diadème qui a tissé cette merveille. Mais j’ai beaucoup lu Tintin, notamment L’étoile mystérieuse. Elle n’était pas à côté quand j’ai shooté, car l’araignée est timide, par essence. Oui, je suis l’auteur de cette photo, merci pour elle.
    Non, je ne pense pas que chaque araignée tisse sa toile de manière spécifique. Elles sont un peu connes, elles tissent comme elles peuvent. Cela dit, j’ai du mal à les tuer (mon côté bouddhiste) donc elles prolifèrent, résultat, je m’emmorfile régulièrement, c’est pas idéal.
    Quant au bon professeur, je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu (fais comme l’oiseauuuuuu…)

  6. camille dit :

    hey, j’avais écrit un commentaire mais il a disparu !!?!! il disait, en substance, à peu près ceci :
    pas si connes les araignées, les formes de toiles diffèrent selon les espèces. Certains tentent de les modéliser, (beaucoup) d’autres se contentent de les observer. Ma curiosité étant satisfaite sur ce point, je m’en vais l’attiser ailleurs…
    Je cherche (mais ne trouve pas) l’indice qui vous a fait supposer que j’étais une et non pas un Camille.
    [votre supposition était juste]

  7. julient dit :

    Ne cherchez plus, l’indice est dans son fantasme. 😉

  8. camille dit :

    😀
    bon et sinon, pour en revenir aux moutons de cette note, je me permets de donner mon avis même si ma fréquentation de ce blog n’est pas très assidue (sauf depuis hier) : moi j’aime bien le thème toile d’araignée ou réseau asynchrone.

  9. julient dit :

    Bon je m’incline alors. Je savais bien que je n’avais pas beaucoup de goût artistique, mais je voulais juste apporter mon fil à la toile…

  10. Docthib dit :

    aux deux Roméo et Juliette de ce fil : je peux vous laisser, hein…

    @ Camille : il y avait dans votre ton un je ne sais quoi de bien poli, de goût des belles choses et des jolies phrases, et tout cela n’est absolument pas masculin. Par ailleurs, mais cela n’a rien à voir, je connais plusieurs Camille féminines (celle qui est la mère de l’enfant du commissaire Adamsberg, dans beaucoup de livres de Fred Vargas, celle qui est l’héroïne de "ensemble c’est tout" d’Anna Gavalda) mais je crois aucun Camille masculin. Ah si, mais ça date : le héros de "Zazie dans le métro"…
    Quant au commentaire qui a sauté, mystère et boule de pomme, car mon anti-spam ne contenait que des pubs pour du Viagra (je me sens toujours personnellement insulté).
    Merci pour ce bout de culture, ainsi donc, la toile est une forme d’empreinte digitale d’une espèce d’araignée. Ce concept me plaît de plus en plus…

    @ Julient : t’es déchaîné… Tu enfiles les perles sur ce fil RSS comme une cousine des Scytodidae…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.