Lazare revenu des morts

« Les enfants s’égaient à la sortie de l’école comme une volée de pinsons ».
N’importe quoi. A la sortie de l’école, les enfants se tiennent sur le seuil, cherchant le papa la maman la nounou la mère-grand, ou bien ils descendent sagement.
Et pour le train qui arrive en gare ? Les passagers ne s’égaient pas comme des pinsons, non, ce n’est pas vraiment la bonne expression. Ce sont plusieurs files qui s’écoulent sur le quai, ceux qui prennent l’extérieur, ceux qui suivent le flot, en ajustant inconsciemment leur allure par rapport au dos devant eux.
Devant moi, une nuque vraiment mal foutue. Les cheveux virent à gauche et se perdent dans une virgule grasse de Pétrole Hahn au niveau du col. Très mauvais implantation, jeune homme, ça part en vrille, et vos méchouilles gominées qui rebiquent, ça n’arrange pas le tableau. Tiens, changement de file, voilà une vraie nuque de petit soldat, propre, bien rasée, une nuque à relever la France de sa sinistrose. Hop, escalier, la foule dégouline plutôt qu’elle ne descend, magie de la viscosité des fluides. Mais un élément pertubateur dans mon paysage : bon sang, ça n’a même pas 25 ans, nuque rasée aussi, mais pas que la nuque, costard noir, petite serviette en cuir, et ça sautille comme un cabri d’une marche à l’autre. Bon, il va peut être pas relever la France avec son glaive et son bouclier, mais il va mettre une animation dynamique, c’est déjà ça.
Un gros homme avec un gros attaché-case d’auditeur, ce genre de petite valise très large en cuir noir. Probablement un boucher qui transporte deux gigots emballés dans des torchons, le tout camouflé sous une fausse respectabilité (?) de cadre sup. Dès qu’on détournera les yeux, il ira se siffler un petit blanc au comptoir ou bien, serviette à carreaux coincée dans le col, il se tapera une soupe à l’oignon.
C’est lundi matin, c’est Saint-Lazare.

Ce contenu a été publié dans Caillou, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Lazare revenu des morts

  1. Yann dit :

    Commentaire cryptique:

    C’est impertinent.

  2. vero dit :

    on s’y croirait presque ! J’aime beaucoup ! surtout la reference a Petrole Hahn qui me rappelle -non sans un sourire- une pub assez mythique des NULs !

  3. Docthib dit :

    @ Loulou : merci !

    @ Yann : au sens de “ce n’est pas pertinent” ? C’est le titre qui te semble hors norme ?

    @ Vero : quelle pub ? J’ai raté ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.