Rentrée à l'envers

C’est la rentrée, aussi pour nous, les profs, mais c’est la première année que cela me fait ça : c’est une rentrée qui commence par la fin.
Normalement, on rentre, on prépare ses cours, les cours commencent, on fait des contrôles continus (“partiels”), puis à la fin, on fait des contrôles terminaux, on tient les jurys, on plante certains étudiants, on en félicite d’autres, et hop, le cycle de Krebs continue.
Depuis quelques années, mes rentrées commencent par la fin : on fait un contrôle terminal (le 31 août) ou un contrôle de rattrapage, puis on corrige, puis on tient le jury, et enfin on décide qui va commencer l’année, et qui va repiquer. Je suis sûr qu’il y a des raisons administrativo-divines à cet état de fait, mais commencer par la fin, ça me grisaille la vie. Avant même d’avoir vu un étudiant en cours, il faut rédiger des sujets d’examens (en août) et corriger des copies, c’est comme commencer une soirée par la gueule de bois, et finir par l’apéro…

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Rentrée à l'envers

  1. joséphine dit :

    Ah oui en effet.. Le parallèle est plutôt parlant..

  2. Docthib dit :

    Je sais comment parler à mes lectonavauditeurs, je connais la stratification mentale de leur ego, bref, c’est du marketing 2.0, complètement adapté au coeur de cible…

  3. Yann dit :

    Le processus de transformation en grosse ponte de la blogosphère avec ses 300 commentaires quotidiens commencent…… 😉

  4. Yann dit :

    "Les"…. vendredi difficile

  5. Docthib dit :

    @ Yann : Dieu me préserve de devoir gérer cela. Un petit cercle d’auditeurs-acteurs attentifs, de temps en temps un pot ou un restau, je n’en demande pas plus. Par pitié, que personne ne me lemeurise…

  6. spritz dit :

    En tout cas, pour une rentrée… le professeur était en forme…
    La prestation finance option chant a été filmée et est disponible ici:
    dl-1.free.fr/52616e646f6d…
    Il ne vous reste plus qu’a envoyer ce lien à des maisons d’edition! :-p

  7. julient dit :

    Hihi, je suis fan ! Un peu coincé dans la chorégraphie, un peu de retenue dans le chant, mais on sent un potentiel !

    Bon, je n’ai pas bien entendu les paroles, donc je suis preneur des lyrics.
    Et sinon, on peut avoir une explication ?

  8. spritz dit :

    Choré à revoir entièrement, c’est évident. Le chant n’était pas si retenu que ca en direct live… c’est la qualité sonore de la vidéo qui est mauvaise. Les paroles sont très bonnes… d’ailleurs le public est fan aussi à certains moments! :-p

  9. Docthib dit :

    @ spritz 1 : spritz, vous êtes un rascal à plumes. J’avais bien repéré un petit brun au fond à gauche qui brandissait son portable, mais je me suis dit “tiens, encore un accro aux jeux vidéo”. Je suis fort marri. Moi qui ambitionnais d’avoir le prix Nobel, c’est un peu rapé. Je n’ai toujours pas réussi à me connecter sur votre site, mais un ancien élève, escroc pédagogique, a mis la vidéo sur DailyMotion. Certes, ça fait de l’audience, mais comme la prise de son est pourrave (pfff, ces portables 3G, ça capte même pas une voix de ténor…), il faudra que je m’y colle pour un droit de réponse. Je vais aller dépoussiérer ma guitare et mon harmonica…

    @ Julient : pour reprendre les paroles de Verne dans “Nos voisins les hommes” :
    (après un silence, à 3000 m d’altitude) : “tu es le Diable.”
    Ah non, vraiment, bravo. Mettre cette vidéo, trafiquée c’est clair, on voit bien que ça n’est pas moi, moi je bouge tout le temps en salle de cours, sur le site de Dailymotion, ça frise la violation de copyright. Je m’en vais donc peaufiner une version où on entend les paroles. Et ça va faire mal.

    @ Spritz 2 : ouais ben ça va, hein, j’ai votre adresse IP, je vais vous latter grave dans le monde cyber. Cela dit, chapeau, on sent l’ambiance du samedi matin (oui, pour tout le monde, c’était un cours de samedi matin, de 8h30 à 13h, et la veille, c’était 13h30-22h. Demandez-vous après pourquoi ma voix sonne si grave…). Merci encore pour ces instants volés, et comme pour Michael Jackson avec “Billie Jean”, je prépare ma réponse…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.