Livre lu Andrea Camilleri : la démission de Montalbano

Rien à signaler. J’ai déjà dit le bien que je pensais de cet écrivain et de son héros. J’aime bien, dans La démission de Montalbano (Pocket, n° 12 473, 2005, 340 p.) le fait que ce soit une succession de nouvelles (comme cet autre recueil, La peur de Montalbano), j’apprécie toujours autant les sicilianismes très subtilement traduits par Serge Quadruppani, les états d’humeur (souvent noire) du commissaire, ou les délires verbaux de Catarella. Mais j’aimerais bien qu’Andrea Camilleri nous mette un peu plus de bonne nourriture, des plats, des descriptions, je sens que ça s’essouffle un peu par rapport à la grande époque. Cela dit, il se rattrape avec Les arancini de Montalbano, intrigue où Montalbano a 24h pour jouer les Jack Bauer, sinon un plat d’arancini va lui passer sous le nez.

Pas de citation.

Correspondances : déjà faites. Mais depuis que Camilleri m’en parle, je vais peut-être tester un jour les écrits de Sciascia.

Cette entrée a été publiée dans Livres and taguée . Placez un signet sur le permalien.

3 Responses to Livre lu Andrea Camilleri : la démission de Montalbano

  1. Mariapia dit :

    Je me suis toujours demandée comment était rendu Camilleri en français, tu me donnes presque envie de tenter l’expérience.
    Je le lis en italien, un plaisir intense.

  2. Docthib dit :

    Bienheureuse que tu es ! Dès que j’ai des bases solides en espagnol, je me mets à l’italien. Cela doit être superbe de déguster littéralement du Camilleri…

  3. MariaPia dit :

    un vrai bonheur en effet, il m’a redonné goût non seulement à l’italien (je lis de plus en plus dans cette langue) mais au sud , d’où je viens pourtant. J’attends chaque nouvel ouvrage avec impatience, juste pour le plaisir de la langue, même si l’intrigue est plus faible une fois ou l’autre, je lui pardonne tout, à ce maître es enchantements linguistiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.