Lithochromie

On se dit d’abord :
– Ah ouais, c’est intelligent, il est en train de peindre la porte par laquelle il pourra sortir…

Et puis on se demande :
– Mais où se tenait-il, quand il peignait le balcon ?

Ce contenu a été publié dans Photo, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Lithochromie

  1. … moi je voudrais savoir d’où vient la peinture dont il s’est servi pour remplir sa palette… (j’ai l’impression qu’il en montre autant qu’il en cache ce type là… c’est pas tellement web2.0 si vous voulez mon avis)

    Dans le genre des trucs sympa qui servent à rien (je ne vise personne) : un site marrant a feeder sur les illusions optiques
    mightyillusions.blogspot….

  2. Docthib dit :

    Merci, Olivier, ça fait toujours plaisir de se faire bcher en public (mais quel public !)
    Je constate surtout que le peintre avait beaucoup de gris dans sa palette… C’est un effet du blog, la photo était plus claire… (j’essaie de couper l’herbe sous le pied des commentaires de Yann…)

  3. Monsieur Jean dit :

    Totalement kafkaïen… Ca m’évoque beaucoup de choses en fait. Beaucoup de choses, surtout en fin de journée. On est en juillet (un souffle de vent en sortant du métro ne fait pas de mal) on trouve le temps de creuser un peu ses dossiers et on est pris d’un vertige : au début, on avait supposé quoi ? ça, c’est une hypothèse ? une conclusion ? je finis de peindre ou je saute tout de suite par dessus la rambarde ?

  4. Yann dit :

    Et voila je passe pour une psychopate maintenant….non monsieur je ne suis pas pointilleux
    Je me force vaiment pour les toutes petites critiques. Parce que j’aime bien quand on m’en fait aussi.

    On dirait du Escher sous perfusion de Magritte.

  5. Le garde-mots dit :

    En fait, quand il peignait, il se cramponnait à son pinceau.

  6. Docthib dit :

    @ Monsieur Jean : content de voir que vous avez retrouvé les claviers avec accents. Kafkaïen, oui, pourquoi pas, moi j’étais plutôt dans Bip-bip et Vil Coyote, comme quoi, Kafka a plagié. Je pense que ce peintre est Borgesien (le monde est symétrique, quand on peint un miroir, il ne faut pas se peindre en reflet) voire Taoïste (seul le pinceau existe, qui rêve le peintre).

    @ Yann : la blogosphère a cet inconvénient que même avec mes emoticons, on perd un peu du ton voulu dans le message. Je suis aussi avide de suggestions d’améliorations. C’est à cela que l’on reconnaît les meilleurs, et je vous inclus dans ce compliment, voire, je m’en exclus, c’est dire…

    @ Le garde-mots : content de voir que vous existez à nouveau, nouveau blog, mais même idée, je suis accro, toujours. Certains sont accros à leur pinceau, d’autres à leur fil RSS, je dis “méfiez-vous de la pénurie, elle arrivera toujours un jour” (surtout en août…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.