Prunes

Ce rêve a commencé comme dans la vie réelle. J’étais en salle de cours, et la journée avait été saumtre. J’ai attaqué la séance comme un bouledogue, et les étudiants m’ont répondu comme une écuelle. Et puis l’heure a passé. Puis une autre. J’ai réussi à les intéresser, ou bien, j’ai réussi à m’intéresser. Il ne restait plus que 20 minutes, mais j’étais à nouveau détendu, on a parlé.
Je me suis retrouvé dans une pièce improbable, assis dans un fauteuil jaune, à boire du champagne. Un directeur d’usine nous livrait des bouteilles d’alcool fort, et ce qui m’a frappé, c’est que les femmes avaient des bouteilles d’une certaine forme, et les hommes, d’une autre. De là à penser que les femmes sont différentes des hommes…
Je me souviens d’un match où le Brésil s’était pris un but, et ça les avait énervés.
Puis j’ai vu Stéphanie. Elle était réelle, et attentive, là où Alain Taccoen était absent, et soucieux. Stéphanie a prévenu mes besoins, et abreuvé mes compagnons. J’ai dansé des rocks sur des musiques qui n’étaient pas du rock, au son d’un DJ qui était suspendu au dessus de nous, coincé dans sa bulle métallisée, comme un conducteur de grue.
Quelques bouteilles de champagne plus tard, je marchais dans la nuit. J’aurais bien bu un Perrier, mais dans les rêves, on ne choisit pas son destin, donc j’ai été condamné à avoir soif. Clément avait filé, restaient Fred et Cathy. Le reste se dissout dans l’aube naissante. J’ai vu des feux rouges, des taxis, des cafés fermés et des bus qui roulaient à vide. Je suis resté transi, ému, réchauffé et inexplicablement optimiste. Demain était un nouveau jour, j’étais heureux.

Ce contenu a été publié dans Perso, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Prunes

  1. Clement dit :

    Pas mal pour l’heure. J’ai perdu la mémoire et l’ai remplacé par une douleur aux cheveux!!!!
    Il n’en demeure pas moins qu’au moins 6 mémoires, 6 repas ou 12 soirées sont en jeu!!!
    well done
    Clement

  2. Julien T dit :

    "…mais dans les rêves, on ne choisit pas son destin…"
    Ahah, elle est bien bonne !

  3. joséphine dit :

    Pour la première fois, je suis si fatiguée que j’ai rêvé que j’étais très très fatiguée. Etre fatigué dans son rêve, je le souhaite à personne poulalaa. Ca m’avait causé un accident de voiture (oui, bizarrement, pas de moto). Suis partie avec une drôle d’impression ce matin.

  4. nerik dit :

    Back in the game Doc après qqus jours en Bretagne.
    Nickel tout ca mais n’abuse pas trop du "saumatre", une fois c’est bien , deux voire trois fois Ok c son style mais la ca commence a faire redite… Allez il te faut bien une critique de temps en temps….

  5. Docthib dit :

    @ Nerik : glad you’re back, je me disais “tiens, une Véronite aigüe (je ne sais jamais où est l’umlaut) décime la blogosphère des anciens.” Pour saumtre, c’est noté. Maitenant, il n’apparaît que 3 fois en 139 billets, tandis que “Nerik” apparaît 11 fois. De là à penser, et à dire, que tu es plus que saumtre, il n’y a qu’un pas, heuheuheu ! (rire gras et aviné)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.