Batana – Sliplouffer

Un de mes bréviaires est Le Baleinié, dictionnaire des tracas quotidiens (tome 1 et 2), déjà évoqué vaguement ici.
Ces auteurs ont décidé que certains tracas méritaient d’être identifiés, et nommés. Car nommer, c’est circonscrire, enfermer, presque contrôler.

J’inaugure donc une nouvelle rubrique, du nom de Batana. La batana, selon les auteurs, c’est la “tyrannie de ceux qui font 4 bises”. Dans cette rubrique, j’identifierai des tracas quotidiens, et essaierai – bien humblement – de les nommer. Comme titre de rubrique, j’aurais bien choisi “être xu” (c’est-à-dire, se retrouver dans une pièce sans se rappeler de ce que l’on est venu y faire), car je suis très souvent xu. Mais ça sonnait moins bien, avouez-le.
Voici donc mon tracas du jour :
Sliplouffer : Malgré observations et anticipation, se retrouver aspergé par un arroseur automatique.

Ce contenu a été publié dans Batana, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Batana – Sliplouffer

  1. nerik dit :

    J’adore cette rubrique !!!! Bien joué !

  2. Julien T dit :

    Idem, je sens que je vais être fan !

  3. Yves Duel dit :

    Savez vous que les Baleinié l’ont même joué au thére ? (ça doit être bizarre)

  4. matthieu dit :

    Marrant ça, moi, sliplouffer, ça me fait plutôt penser au méchant gaz qu’on n’essaie de retenir tant qu’on peut en société, en serrant les fesses dans son slip, mais qui finit quand même par sortir dès qu’un ange passe dans la conversation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.