Le Brealey nouveau est arrivé

Voilà, après quelques mois (presque 12) de travail, la nouvelle édition du Brealey, Myers, Allen, Principles of corporate finance, sort en français, sous le titre éminemment original de Principes de gestion financière. C’est la 8ème édition américaine, la 4ème francophone, la deuxième sur laquelle je travaille, et la première sur laquelle j’avais toute responsabilité (relecture et mise en forme, adaptation, suppressions/ajouts, jeux de mots foireux…)
De la même manière que, dans mon ouvrage récent, j’ai réussi à caser “personne ne sait ce qu’il est advenu du petit pot de beurre” (p. 114), ici, j’avais 1 084 pages pour m’exprimer. Je suis assez content du slogan de l’entreprise Guano SA (“il jouait du guano debout”), ou de l’en-tête de l’exercice portant sur le renouvellement d’un bateau de pêche (“encore du bulot !”) Comme vous le voyez, on s’amuse quand on n’a rien à faire. Pour les 117 852 jeux de mots restants, il faudra acheter le livre (teasing, teasing, buzz, buzz !).

Voici maintenant le petit calcul financier qui s’impose :

  • sachant qu’on a dû vendre 2 000 exemplaires sur l’année 2005
  • sachant que j’ai dû passer, en temps plein, quelque chose comme 3 mois de travail sur cette nouvelle édition
  • sachant que je touche 55 centimes par exemplaire vendu
    1. En supposant un même chiffre de ventes pour cette édition, cela représente combien de droits d’auteurs ?
    2. En supposant que mon coût horaire est au SMIC (8,03 euros bruts de l’heure), et que les jours ouvrés comptent 7 heures de travail effectif (je suis prof, n’exagérons pas), cela fait quel coût pour 3 mois (20 jours travaillés par mois) ?
    3. En faisant 1. – 2. aboutit-on à un chiffre
      • exagérément positif (il s’en met plein les fouilles, ce nanti !)
      • raisonnablement positif (c’est toujours ça de pris…)
      • nul (manquerait plus qu’il y gagne !)
      • raisonnablement négatif (de toute façon, c’est pour la réputation)
      • Abominablement négatif (arrête de nous faire pleurer)

  • Combien d’exemplaires faudrait-il espérer vendre en 2006 pour arriver à un résultat nul ? Est-ce plausible ?
  • Si on suppose qu’une séance de psychanalyse coûte 50 euros, à combien de séances de psychanalyse (thème : pourquoi est-ce que je fais ce genre de choses ?) ce déficit correspond-il ?

Je ramasse les copies dans 3 jours.

Ce contenu a été publié dans Finance, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Le Brealey nouveau est arrivé

  1. Nerik dit :

    Très sincèrement, je dirais raisonnablement négatif. Toi comme moi, nous sommes fans des coûts cachés. C bien joli tout ca mais le raisonnement dans un sens peut valoir dans l’autre. La traduction de ce bouquin t’accorde effectivement de la réputation et du crédit. Comment l’évaluer ? En fonction des cash flows futurs générés par ce regain d’intérêt.. Pas fou comme chiffre.. Non, je pense qu’il faudrait pricer l’estime que t’accrodent tes élèves, et tes pairs… Pas facile certes… Ensuite pour ce qui est purement mathématique, il faudrait que tu vendes 6132 exemplaires pour équilibrer, soit un augmentation de plus de 300% en un an, ce qui parait peu probable. Certes, les marchés connaissent un regain d’intérêt, les écoles de commerce et les formations financières présentent des effectifs sans cesse croissants, néanmoins ce chiffre me paraît inatteignable.
    Enfin, le déficit correspond à 45 visites chez le psy.

  2. Nerik dit :

    Au fait j’espère avoir mérité un exemplaire dédicacé ?

  3. Docthib dit :

    Hello Newik,
    tatoubon. Le chiffre de 6 132 correspond peut-être à un futur imaginable : l’éditeur a tiré à 7 000… (mais une édition “dure” 2 ans…) Pour la dédicace, c’est comme pour “Les actifs corporels” : il faut que tu me fixe un RV (et que tu me donnes la motivation de m’y rendre, du genre, à quelques étages de mon boulot, et avec promesse de discussion tarifée au plus juste 😉 ).

  4. Nerik dit :

    Si t à l’école j’y serai à 19h15

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.