Comment être vraiment, vraiment branché, ou Idée d'un nouveau business

Je compte monter une startup (ça ne doit pas être bien français tout ça, monter et up, ça fait redite. Est-ce qu’on descendrait une startdown ?)

Il s’agirait d’un club d’exception, qui permettrait de se distinguer de son voisin, d’épater son patron et d’augmenter le volume de son CV. Voilà le business model : vous m’envoyez 1 000 € (pour créer l’exception, il faut créer des tarifs dissuasifs) et je vous transmets un listing réputé vrai qui établit que vous avez un compte chez Clearstream. Vous cotoierez des gens connus, des qui disent qu’ils y sont pas, des qui aimeraient y être. Pour une prestation plus personnalisée, il y a plusieurs formules :

  • La super VIP : c’est la formule de base. 1 000 €, votre nom, un listing.
  • La Top of the Parveniou : formule enrichie. 2 500 €, un pseudo à consonance cryptée (PokerDAs, Albert2M, DSK-DST etc.), un listing sur parchemin du XVIIIème siècle.
  • La Incredible List of Exception : 10 000 €. Garantie que dans les 3 lignes au-dessus ou en-dessous, il y a au moins un(e) présidentiable, un évêque papable, un président ou un ministre.
  • La Total Package of Jet-Set : 50 000 €. Lancement commercial (lettres de dénonciation à amis et collègues, pigiste de La Voix du Nord qui fait un article), location d’un juge d’instruction pour une demi-journée.
  • La President of The United States : réservée uniquement aux 100 000 premiers abonné(e)s. 100 000 €. Descente de police, enlèvement par un contre-commando “à l’accent étranger prononcé”, fausse exécution avec balles à blanc et ketchup rouge, photo, enterrement, résurrection le troisième jour. Listing gravé sur une pierre tombale en sucre glace, pour la manger avec les amis à la fin de ce calvaire.

SA au capital intellectuel solide, Siret : inscription en cours, règlement par chèques accepté.

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Comment être vraiment, vraiment branché, ou Idée d'un nouveau business

  1. actrice dit :

    "pour creer l’exception, il faut creer des tarifs dissuasifs" -> j’ai du mal à co:prendre là …,:)

  2. Docthib dit :

    C’est simple, Actrice : si tu veux lancer un produit, tu peux essayer de le vendre pas cher, pour te créer des parts de marché, ou à l’inverse, tu peux utiliser le prix comme un signal : "ça vaut super cher, donc c’est que ça doit le valoir". Certains clubs de réflexion, ou cercles d’influence, pratiquent un droit d’entrée à 1 000 euros, ou 10 000. Ainsi, après, on est entre nous : on sait tous que chacun a raqué 10 000 euros pour venir une fois par mois écouter un gusse et pouvoir Penser, donc ça veut dire qu’on est tous super intelligents.

  3. bamboux91 dit :

    T’es trop naze, mais j’adore… Le pire c’est qu’il y a assez de taré pour plonger…
    Alors fonce et bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.