Magnolia

La semaine dernière, discussion arrosée autour d’Ernest Hemingway (c’est parti de la mention du Hemingway Bar, un lieu que j’affectionne), et j’apprends à cette occasion que Papa Ernest aurait inventé plusieurs cocktails, dont le “Ernest” (ou Daïquiri amer ?), qui se décrit comme suit : “c’est un daïquiri avec double dose de rhum”. Pour qui ne sait pas ce qu’est un daïquiri, passez votre chemin, mon propos n’est pas là.
J’étais déçu qu’un grand écrivain, créateur de cocktails, donne son nom à une variante. C’est comme si je disais “j’ai inventé le Bloody Chris, c’est comme un Bloody Mary, mais au lieu de mettre de la vodka, on met du gin…” Bonjour l’originalité.

Et donc, la semaine dernière, dans le feu de l’action, j’ai composé la recette (théorique, je n’ai pas encore testé) de mon premier cocktail, que j’appellerai Magnolia.

  • Pilez du gingembre confit
  • Délayez du jus de citron vert
  • Touillez avec élégance, ou furie barbare, suivant l’humeur et vos convives
  • Ajoutez trois glaçons
  • Versez doucement du Gin, jusqu’à recouvrir le glaçon le plus haut (ou arrêtez-vous 1 cm avant le haut du verre)
  • ajoutez deux feuilles de menthe fraiche

Prévoyez un dip (ex : crudités à tremper dans un bol de fromage blanc aux fines herbes) pour rafraichir tout cela, ou bien un méchant vieux Chorizo pour attaquer les papilles. Et demandez à Firmin de mettre en marche le ventilateur au plafond.

Ce contenu a été publié dans Perso, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Magnolia

  1. Yann dit :

    Et pourquoi pas! Personnellement je mettrais de la glace concassé, façon morito pour être sur que le gingembre ne remonte pas de façon intempestive ou bien carrément utiliser du sirop de gingembre.

    Toutefois, théoriquement c’est une variation de Gimlet. 😉

  2. Rhaaaa, être original, à tout prix ! Bon, je vais réviser mes classiques. Je persiste, néanmoins : la base, c’est le gingembre confit. Après, mettre du Gin, c’est parce que ça me semble aller bien. Je pense que c’est le citron vert qui gimletise le tout. M’en fous, de toute façon, avec l’acidulé du gingembre, j’ai pas besoin de citron. Je vas y réfléchir.
    Quant à la glace pilée, j’y ai pensé, mais l’avantage des glaçons, c’est qu’on n’en atteint jamais le haut (donc on remplit à ras-bord). Bon, allez, je serai moins catho la prochaine fois, et je dirai “remplissez à ras-bord” 😉 . Merci pour ces conseils, Yann, je vais travailler en TD sur cette matière…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.