Repentance

Quand un peintre se ravise, et qu’il recouvre une partie de son tableau (pour effacer un personnage, par exemple), on dit qu’il fait une repentance (mise à jour du 25 février : un repentir). Contrairement à mon habitude, je ne pointe pas vers l’article correspondant de Wikipedia, car Wikipedia ne mentionne pas ce sens-là. Une recherche sous Google ne donne que des pages portant sur le sens religieux du mot (dans Les naufragés de l’autocar, un inconnu a peint “Repent” en haut d’une falaise). C’est assez étonnant, je suis sûr du terme et de sa signification.
Bref, je ne conçois pas ce blog comme un musée statique de mes pensées. J’en viendrai donc à compléter mes billets. Mais comme me l’a signalé Yann lors d’une discussion dans le monde réel, modifier un billet après que l’on aie reçu des commentaires dessus, c’est contraire à la netiquette (ou la blogtiquette, je ne sais).
Donc, quand je procèderai à une modification (signe que ma pensée a muri), je l’indiquerai toujours par le terme Repentance.
Pour ceux qui lisent parmi vous, ou pour ceux qui souhaiteraient lire, c’est par une repentance (picturale) que débute l’énigme du Tableau du maître flamand, d’Arturo Perez-Reverte.
Je vais procéder de ce pas à une repentance sur le billet concernant Léonard de Pise et (très accessoirement) Orange, puis, si comme je m’en doute, le terme repentance est accepté dans les meilleurs cercles de la société, je m’en irai augmenter Wikipedia. Mais si mon contact au Musée du Louvre m’éternue de rire au nez “Comment, mon pauvre garçon, quel terme baroque veux-tu inventer ?!”, je m’en irai faire repentance dans un quelconque bougnat.
Suite et fin ici.

Ce contenu a été publié dans Blog, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

0 réponse à Repentance

  1. Ceci est un message de l’anti-spam intelligent du site Blogthib : c’est une première, un commentaire d’un être humain a répondu aux critères de l’anti-spam intelligent du site Blogthib. Ce commentaire est donc remplacé par une citation piochée au hasard : “J’ai pris quelques doses de whisky avant de préparer mon sermon” (Eddy Mitchell).

  2. Yves Duel dit :

    La, je dis : Bravo ! une telle prémonition !

    Et j’aime l’idée même de repentir : ça pue chez les catholiques sous forme de verbe ; mais sous forme de retouche, quelle invention !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.