Pour un logiciel de dictée vocale, l’assistant en ligne… tape ses réponses

DragonNaturallyTypingJ’aime bien les logiciels de dictée vocale comme Dragon Naturally Speaking (et auparavant, IBM ViaVoice). Cela m’a permis de gagner énormément de temps sur la rédaction de corrigés et diagnostics d’analyse financière, mais aussi, ponctuellement, sur certains (longs) mails ou (courts) documents. Le seul reproche que je fais à ces logiciels, c’est que l’on doit périodiquement racheter une version pour s’adapter aux évolutions de Windows. D’où ma demande d’aujourd’hui à l’opérateur/trice sur le site de Dragon (cf. image). Et surprise, alors que le logiciel est censé permettre se passer de clavier (je cite leur site « Je peux dicter un document plus vite que la plupart des utilisateurs avec leur clavier et cela, sans faire la moindre faute de frappe. »), l’opérateur me répond en tapant sur un clavier, et avec une faute :-)

Dazibao sur France-Allemagne et sur les pessimistes

GirPogBien. À 1h du début du match France-Allemagne, je n’arrive vraiment pas à travailler. Il faut dire que les corrections de copies, ça demande motivation et concentration, et si je n’ai jamais la première, la seconde me fait cruellement défaut à cette minute…

Aussi j’y vais de mon couplet footballistique (oui, ceux qui me connaissent, je sais, ça surprend : je suis un amateur, celui qui aime, celui qui ne regarde que les coupes du monde, et encore, que depuis 1998…)

J’en ai un peu marre de ces couplets défaitistes, depuis ce matin plusieurs personnes autour de moi disent qu’on va perdre. Alors je profite de ce moment de non concentration pour énoncer quelques idées qui me semblent importantes (et je les énonce avant le match, parce qu’après, les « je l’avais bien dit » vont fleurir, quel que soit le score final).

Le passé n’existe pas, c’est une empreinte chimique dans nos cerveaux (et encore, en PNL, on apprend à reprogrammer pour partie cette empreinte chimique) ; le futur n’existe pas, c’est juste une construction mentale. La seule réalité, c’est l’instant présent. Et à cet instant présent, personne ne sait qui va gagner, parce que l’instant, c’est maintenant, 1h avant le match, et qu’on ne saura définitivement qu’après les 90mn (ou 120mn… ou plus).

Donc il n’y a pas de raison de jouer les Cassandre, et je dirai même plus, il importe d’être positif et optimiste. D’abord, parce que les optimistes vivent 19 % plus longtemps que les pessimistes. Mais aussi parce qu’on ne parle pas que de foot. On parle d’un pays, la France, et de ses idéaux, et fussent-ils incarnés dans un truc aussi futile que le football, ce sont toujours des idéaux.

J’apprécie cette équipe depuis le début de la Coupe du Monde, et je l’aime depuis la fin de France-Nigéria, quand Paul Pogba, ce gamin de 21 ans, a dit en commentaire à chaud « Je sais qu’il y a tout un pays derrière nous. Marquer ce but, ça nous a tous libérés. Franchement, je suis content pour l’équipe et la France entière. Marquer avec mon pays, dans un match important comme ça pour passer en quart de finale de Coupe du monde, c’est un des plus grands moments de ma vie. »

Ce genre de commentaire, ça fait du bien à tout le monde, surtout dans une actualité qui pourrait donner – et donne souvent – matière à pessimisme. Mais le pessimisme ambiant commence à me les briser menu.

Et puis quand on regarde les derniers matchs, on a des 0-0 pendant 60 ou 70mn, ça veut dire que toutes les équipes sont au top techniquement, et qu’un petit coup de chance, une talonnette qui passe, un genou qui traine, un Griezmann qui est là où on ne l’attend pas… Tout peut jouer.

Alors j’y crois, et je me réjouis, et je vais avoir les yeux rivés sur l’écran (ne m’emmerdez pas pendant les prochaines heures) et j’aime cette France quand elle se mobilise. Et j’aime bien nos amis Allemands, je me sens profondément européen dans l’âme, mais ce soir, je suis bleu-blanc-rouge, j’en ai le droit. Ce soir, tout est possible, rien n’est joué tant que l’arbitre n’a pas sifflé la fin. Alors à dans quelques heures, dans un autre instant présent, quel qu’il soit :-)

Academic blues

285/365 ReliefCette période de l’année où je m’arrache les quelques cheveux qui tiennent encore. 30 heures de cours en analyse financière, de l’énergie, de la passion (oui, aussi), des questions pertinentes en amphi, de la technicité, et au final, dans 1/3 de mes copies d’examen « le cash-flow augmente grâce aux amortissements et provisions », raaaah, donnez-moi une corde…

(pour les non spécialistes en lecture des comptes, c’est moins évident, évidemment…)

photo by: thebarrowboy

Matinée sur FIP

ThéDuMatinRetour de vacances scolaires.

J’ai un paquet de copies à corriger, ce qui est toujours fastidieux, parce que long et répétitif (on pourra reparler de l’apport pédagogique d’un tel exercice, et des relations que je pressens entre l’évaluation formelle (contrôles, examens…) et l’apprentissage, mais c’est un sujet qui mérite un article à part). C’est donc une matinée FIP  – et il y en aura beaucoup d’autres, ce cours-là me demande en moyenne 3 jours temps plein rien que pour la correction de l’examen terminal.

La magie de FIP : pas de publicité, presque pas de parlote, 2 bulletins d’infos de 5mn par heure, et un enchaînement « par correspondances baudelairiennes » des morceaux de musique. La moisson du matin (découverte grâce aux archives du site) : Boards of Canada, In a beautiful place out in the country. Hypnotique et reposant. Allez, correction de la copie numéro 4…

Selon Google, je serais proxénète impuissant

MacJe fais une recherche Google sur mon Mac. La première annonce proposée est affichée ci-dessus. C’est désobligeant. Quand bien même ce serait vrai, je n’aime pas être catalogué ainsi. Je pense, peut-être à tort, que je vaux plus que la somme de mes parties. Mais laissons de côté cette insulte ad penis et analysons l’algorithme : qu’est-ce qui a pu pousser Marvin Z. Google à me proposer cette pub suite à ma demande (je cite) « MacBook ancien problème de mémoire MacOS10.6″ ?

Je veux bien que « problème de mémoire » ait déclenché une publicité médicale, mais je ne vois pas le lien entre cette zone (geste évocateur) et ma mémoire, qui se situe, a priori, plutôt là (geste de l’autre main). Ou alors, c’est le terme Mac ? Mais un mac, un souteneur, un proxénète quoi, qui aurait ces problèmes, serait-il encore qualifié pour le poste ? Je n’en sais rien, et j’ai l’intuition que Marvin Z. Google n’en sait pas plus, et qu’il a fait des interprétations douteuses.

J’hésite à poursuivre ma recherche. Si j’en change les termes (« problème de RAM »), ne vais-je pas tomber sur une publicité d’avirons d’occasion, voire, pour revenir aux obsessions de Marvin Z. Google, de bêliers reproducteurs ? Le doute m’habite…