Les 37 romans qui m’ont marqué

J’ai été nominé le 20 septembre (!) par mon ami Laurent pour lister « les 10 livres qui m’ont le plus marqué ». J’en ai listé 37, en me restreignant aux romans (donc, pas de BDs, ni de livres de développement personnel / coaching). La contrainte la plus difficile, dans ces cas, est de ne citer qu’un roman par auteur. Cette liste, comme les autres que j’ai pu bâtir sur ce blog, est documentaire, anecdotique, elle sert de point d’étape… ou de résumé. Certains livres ou auteurs ont été déjà eu les honneurs de ce blog.

Paul Auster, La musique du hasard

Richard Bach, Le messie récalcitrant

Bashô, À Kyoto rêvant de Kyoto

Tonino Benacquista, Saga

Jorge Luis Borges, Fictions

Richard Brautigan, Tokyo Montana express

Philippe Djian, Bleu comme l’enfer

Lawrence Durrell, Le quatuor d’Alexandrie

Jean Giono, Un roi sans divertissement

Frank Herbert, Dune

Jerome K. Jerome, Trois hommes dans un bâteau

Richard Jorif, Le navire Argo

Rudyard Kipling, Kim

Erri De Luca, Trois chevaux

Jack Kerouac, Les clochards célestes

Jack London, Le vagabond des étoiles

Norman McLean, A river runs through it

Haruki Murakami, 1Q84

Herman Melville, Moby Dick

Paul Morand, Hécate et ses chiens

Marcel Pagnol, La gloire de mon père

Robert Pirsig, Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes

Raymond Queneau, Les fleurs bleues

Jules Romains, Les hommes de bonne volonté

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac

Robert Silverberg, Le livre des cranes

Georges Simenon, La tête d’un homme

Dennis Lehane, Ténèbres prenez-moi la main

William Shakespeare, Hamlet

John Steinbeck, The winter of my discontent (En une saison froide et amère)

Paul Loup Sulitzer, Le roi vert

Sun Tzu, L’art de la guerre

Sénèque, De la brièveté de la vie

Alfred E. Van Vogt, Le monde des non-A

Boris Vian, J’irai cracher sur vos tombes

Vladimir Volkoff, L’interrogatoire

Stefan Zweig, Le joueur d’échecs

Impressions nord-américaines – la Batana du voyage

rollerEt voilà une Batana inspirée par un camping au Cap Jaseux :-)

Districhieur : n. m. Distributeur de papier essuie-main dont le papier se déchire quand on le touche avec des doigts mouillés (empêchant ainsi de tirer plus de papier), et sans levier de déroulement sur le côté. C’est donc un essuie-main qu’il faudrait n’utiliser que les mains sèches.

Par extension : Batana trop compliquée à expliquer pour en faire une batana potable.

Impressions nord-américaines – Factory reset

Harvey Comme plusieurs générations qui ont baigné dans une culture nord-américaine (films, séries, musique), j’ai toujours ce choc délicieux quand je vais aux États-Unis ou au Canada anglophone : les sens qui sont remis à zéro.
Par exemple, à Paris, quand le distributeur de tickets de métro me propose un aller simple ou un aller-retour, ça ne me fait ni chaud ni froid. Mais aux US, la mention « one way ticket » me déclenche ça, évidemment :-)
Le passage d’une ambulance me met en transe : ce son, c’est toutes les séries télévisées, c’est l’inspecteur Harry (oui, je sais, j’assume ma quadranitude solaire) ou The Wire. J’en viens à photographier des panneaux de rue, des feux rouges… Vous imaginez un gars, à Tourcoing, qui photographierait le feu rouge du carrefour Jean Zay ? Une touriste japonaise qui prendrait en photo les logos de sécurité – ou les poubelles – dans le métro de Lyon ?
Et le plus sympa, c’est que ça arrive à tout moment, par surprise. Rien de moins qu’une réinvention du quotidien, du regard, de l’oreille…
Harvey2 Avec l’impression, par moments, d’être carrément dans le film : la visite du campus d’Harvard, ça me met à mi-chemin entre Un homme d’exception (A beautiful mind) et The social network. On pourrait rêver pire…

Installation de Dragon Naturally Speaking (Home 12) sur Windows 8 – quelques conseils

dragon_head_by_massiah3100-d50q0qyAyant eu quelques problèmes à l’installation de Dragon naturally speaking (home edition, version 12, dont j’avais déjà parlé ici) sous Windows 8, je poste ici – à titre d’aide-mémoire, et pour qui cela peut être une aide – la procédure que j’ai utilisée pour dompter le Dragon.

Disclaimer : je ne suis pas informaticien, je ne suis pas spécialisé en Windows 8, et je n’ai aucune garantie que ce qui a marché pour moi marchera pour vous. Aussi, avant de poster tout commentaire du type « ça ne marche pas, qu’est-ce que je dois faire ? » (comme certains commentaires de ce thibillet), relisez attentivement ce disclaimer… et aller chercher ailleurs, comme je l’ai fait. Avec toute ma sympathie.

Je me suis largement inspiré de ce lien, que son auteur en soit remercié.

1. vérifiez que vous avez bien un casque compatible. Cela semble idiot, puisque Dragon est livré avec un casque fourni (donc compatible), mais dans mon cas, par exemple, l’ordinateur n’a qu’une seule prise Jack qui fait en même temps prise micro et prise casque. Le casque ayant deux prises, j’ai dû acheter un adaptateur comme celui-ci.
2. si vous aviez déjà essayé d’installer Dragon 12 et que ça n’avait pas marché, il faut désinstaller les fichiers sans utiliser l’utilitaire de désinstallation de Windows. Il faut donc télécharger un programme de désinstallation propre à Dragon, que vous trouverez ici :

http://supportcontent.nuance.com/dragon/12/tools/DNS12Remover.exe

puis lancer ce programme et attendre la fin de la désinstallation « propre ».
3. Copiez tous les fichiers du DVD d’installation de Dragon sur votre disque dur. Pour ma part, j’ai créé un dossier « Dragon » sur le bureau, et j’ai copié l’intégralité des fichiers du DVD dans ce dossier.
[NB : cela permet de s’assurer que l’installation ne plante pas à cause d’un lecteur de DVD trop ancien ou pas assez rapide – cela a l’air d’être un souci majeur à l’installation, à lire les forums de discussion].
4. Désactivez l’écran de veille, la mise en veille et l’antivirus. Branchez votre ordinateur sur le secteur s’il était sur batterie. Il faut en effet que le programme d’installation de Dragon ne subisse aucune interruption, ce programme étant extrêmement sensible, voire grincheux…
5. Redémarrez votre ordinateur.
6. Allez dans le dossier où vous avez copié tout le DVD, et double cliquez sur setup.exe.
7. Répondez aux questions, notamment sur le numéro de série, mais ne faites que le strict nécessaire : ne lancez pas d’autres programmes, ne déplacez pas des fenêtres, et plus globalement, abstenez-vous de toute manipulation de l’ordinateur qui ne soit pas directement liée aux demandes du programme d’installation de Dragon. Profitez-en pour nettoyer votre frigo.
8. Attendez patiemment que le programme affiche « terminer ». Tant que ce bouton n’est pas affiché, et même si la barre de progression semble être à 100 %, ne faites rien, ne cliquez sur rien. Quand le bouton terminé apparaît enfin, décochez la case sur les mises à jour, puis cliquez sur terminer.
Il se peut qu’un message d’erreur apparaisse à la fin. Je n’en ai pas eu pour ma part, mais un autre utilisateur le mentionne. Dans ce cas, essayez de lancer le logiciel malgré tout. Si ça ne fonctionne pas, reprenez la démarche à l’étape 1. Selon cet autre utilisateur, il peut être nécessaire de faire toute la démarche plusieurs fois…
Enfin, quand il s’agit de passer à la face d’apprentissage, je conseille d’être tout aussi prudent : tant que le logiciel est en phase d’apprentissage, ou qu’il analyse votre voix, je vous déconseille de faire d’autres choses. Il vaut mieux aller se faire un café en attendant que le processus d’analyse de votre voix soit terminé.

C’est là où j’en suis actuellement, et cela fonctionne bien.

Prochainement, je vais installer le service pack, vérifier s’il y a d’autres mises à jour, et je posterai dans ce thibillet les résultats – positifs ou négatifs – de ces démarches.

Pour un logiciel de dictée vocale, l’assistant en ligne… tape ses réponses

DragonNaturallyTypingJ’aime bien les logiciels de dictée vocale comme Dragon Naturally Speaking (et auparavant, IBM ViaVoice). Cela m’a permis de gagner énormément de temps sur la rédaction de corrigés et diagnostics d’analyse financière, mais aussi, ponctuellement, sur certains (longs) mails ou (courts) documents. Le seul reproche que je fais à ces logiciels, c’est que l’on doit périodiquement racheter une version pour s’adapter aux évolutions de Windows. D’où ma demande d’aujourd’hui à l’opérateur/trice sur le site de Dragon (cf. image). Et surprise, alors que le logiciel est censé permettre se passer de clavier (je cite leur site « Je peux dicter un document plus vite que la plupart des utilisateurs avec leur clavier et cela, sans faire la moindre faute de frappe. »), l’opérateur me répond en tapant sur un clavier, et avec une faute :-)