Novela – Projet Kerberos

Projet Kerberos : copie d’un document interne de la société Zillion inc. (Californie)

2019/45/BS – Brief pour les membres du Comité Exécutif Zillion inc. // compte-rendu de réunion.

Confidentialité : ce document est régi par les règles de confidentialité du Règlement intérieur de la société Zillion, et de l’Ultra Règlement des membres du ComEx, documents dont chacun(e) a eu connaissance. En résumé, toute fuite d’information du contenu de ce document exposera la personne responsable à (1) un licenciement immédiat pour faute lourde (2) la perte immédiate de tous les avantages, indemnités et stock-options attachés à sa fonction et (3) une procédure juridique où la société Zillion utilisera tous les moyens en sa possession pour obtenir gain de cause.

Objet : nouveaux produits et stratégie de Zillion pour les prochaines années

Rappel historique

La société Zillion collecte des données personnelles pour (slogan:) « faciliter la vie quotidienne et éviter les tracas et oublis ». Initialement lancée avec son application phare CheckList, la société collecte désormais les listes de courses (ShopList), les idées de cadeaux (WishList), l’organisation des fêtes (PartyManager), la planification des vacances et séjours (GetAway) et tous les abonnements, factures et relevés bancaires du foyer (CashList). Plus de 2 milliards d’êtres humains utilisent au moins un des services de Zillion, et 750 millions d’utilisateurs utilisent tous les services (utilisateurs dits « Entièrement intégrés »).

Projet Kerberos : un lancement prévu en 3 phases : appâter, ferrer, ramener.

  1. Appâter.

La société Zillion offrira, sous forme de concours, des caméras de loisir (à accrocher au vélo, au casque, sur le skateboard, la planche de surf ou sur la voiture…) nommées Cyclops. Ces cadeaux seront assortis d’un espace de stockage virtuellement illimité sur les serveurs de Zillion, et il n’y aura pas de possibilité de sauvegarder les vidéos en local sur les disques durs. Selon nos premières projections, on aboutira à un parc de 200 millions de caméras de loisirs offertes par Zillion sur les 2 prochaines années, avec un flux vidéo de l’ordre de plusieurs zettaoctets sur les premiers mois, et probablement de l’ordre d’un yottaoctet de fichiers par mois en vitesse de croisière. Le message sera « En remerciement de votre fidélité, Zillion vous offre des heures de loisirs enregistrés ». Une solution logicielle sera proposée pour agréger automatiquement ces vidéos sous forme de montages et les partager entre amis (ces montages resteront hébergés sur les serveurs de Zillion). L’investissement total devrait représenter moins de 7 milliards de dollars.

  1. Ferrer.

Une fois que l’utilisation de ces caméras sera passée dans la pratique quotidienne (notre équipe de veille surveillera notamment le nombre d’instances du verbe « cycloper » chaque semaine sur les réseaux sociaux), nous lancerons un message à destination des parents, en ciblant d’abord les familles où les Cyclops servent en priorité dans des loisirs extérieurs. Les éléments de langage seront les suivants « N’avez-vous pas peur, quand vous êtes au travail, de ce qui pourrait arriver à vos chers bambins ? Et s’il faisait une chute à vélo ? Et si elle avait un accident en rentrant en skate du collège ? » Zillion offrira alors gratuitement l’application WatchPuppy à ces familles pour qu’elles puissent « jeter un œil » sur les activités de leurs enfants depuis leur téléphone. Une fonctionnalité sera notamment proposée pour envoyer une alerte automatique en cas de changement brusque de cadrage dû à une chute.

Puis Zillion commercialisera le pack HomeScan, consistant en 10 caméras fixes à installer dans la maison, pour un prix de 49,90 $, avec les éléments de discours suivant : « Que se passe-t-il quand il est rentré à la maison ? Votre enfant invite-t-il des amis sans vous demander la permission ? Ouvre-t-il la porte aux inconnus ? ». Il sera important, à ce niveau de discours, de renforcer l’image de Zillion comme « partenaire de vie domestique », par exemple en montrant comment l’observation (discrète et respectueuse) d’un enfant et de ses activités hors de toute présence parentale peut donner des idées de cadeau d’anniversaire ou de séjours de vacances. Une communication particulière pourra aussi être adressée aux parents, en démontrant qu’une caméra judicieusement placée pourra capturer leurs propres moments d’intimité (comme un dîner en tête-à-tête ou une soirée au coin du feu) pour archiver ces souvenirs et pouvoir les visionner à nouveau.

  1. Ramener.

La troisième étape du projet Kerberos consistera à rentabiliser cet investissement réalisé à grande échelle. Dès le début du projet (caméras de loisir Cyclops), les algorithmes de recherche croiseront les données enregistrées (vidéos et sons) avec les données personnelles (factures, relevés bancaires avec l’identité des commerçants, dossiers médicaux), dans l’optique de faire émerger des comportements à risque (comportement de casse-cou, alcoolisme, querelles domestiques, conduite automobile sous l’influence de drogues ou médicaments contre-indiqués, discussions complotistes) ou potentiellement à risque car moralement discutables (infidélité, parties de poker entre amis pour de l’argent…). Zillion proposera aux services de police une collaboration (facturée à prix coûtant) pour l’identification de comportements criminels, ou pouvant devenir criminels (prévention). La communication de la société sur ce sujet devra être discrète, mais non cachée, par exemple « pour un voisinage plus sûr, pour un environnement de famille plus serein, Zillion et WatchPuppy sont vos partenaires de sécurité ». Le discours pourra être orienté sur le danger que présentent certains voisins ; on insistera sur le rôle d’information civique que Zillion jouera auprès des autorités (rappeler que ce sera à prix coûtant, donc sans bénéfice). L’application WatchDog (variante adulte de WatchPuppy) sera accessible aux services de police sur requête de leur part pour un individu / une famille, au cas par cas, et pour une durée limitée. Zillion pourra aussi prendre l’initiative de contacter les services de police en cas d’identification d’un individu présentent un danger potentiel (profil « MadDog ») – mieux vaut prévenir que guérir (citer des statistiques sur les coûts d’une opération de police comparés à des coûts de surveillance préventive).

Business Model du projet Kerberos

La rentabilisation principale du service reposera sur le paiement de primes (appelées Vaccine) : quand la police demandera à accéder aux données de profil d’un individu, Zillion avertira cet individu avec un discours du type : « Veuillez noter que la police a demandé à accéder à vos données hébergées sur nos serveurs. Nous nous soumettrons à cette obligation légale, mais nous avons à cœur de vérifier que ces données ne sont pas corrompues, aussi nous vous offrons le choix : par le paiement d’une somme de XXX $ (contrat Vaccine), vous nous mandatez pour conduire un audit de vos données personnelles qui prendra entre 2 et 5 jours ouvrés, avant que nous ne communiquions ces données à la police ; si vous ne souhaitez pas cet audit de précaution, nous transmettrons sous 2 heures les données vous concernant à la police. » Le phrasé juridique sera à affiner, mais le principe d’audit a été validé par nos services légaux. Nous pourrons notamment argumenter que les données de nos utilisateurs nous tiennent à cœur, et que nous ne voulons pas courir le risque d’une mauvaise réputation sur la foi de données corrompues. Commercialement parlant, il faudra aussi trouver des éléments de langage non incriminants pour la société Zillion, par exemple « Suite à notre alerte, vous avez envie d’avoir le temps de prendre vos dispositions ? (contacter un avocat ? partir vous ressourcer quelques jours pour réfléchir ? organiser vos affaires personnelles ?) Nous vous garantissons que nous prendrons le temps de vérifier toutes vos données avant de les transmettre, mais nous vous demandons de participer financièrement à ces coûts supplémentaires ».

Les rentrées d’argent seront d’autant plus prévisibles que Zillion pourra cibler les individus qui seront vraiment susceptibles de payer la prime, et moduler les alertes à la police (profils « MadDog ») en fonction des objectifs trimestriels à atteindre. Selon nos estimations, le coût d’investissement initial du projet Kerberos (phase Appâter) devrait être rentabilisé en moins de 2 ans. Des campagnes d’accompagnement publicitaire veilleront à maintenir un équilibre entre le doute et la peur du quotidien d’une part (qui n’a pas peur pour ses enfants ?) et le supplément de confiance apporté par Zillion, « partenaire de vie ». Ainsi, cet investissement devrait continuer à être rentable sur les années suivantes.

Après discussion et questions (se reporter à l’Annexe confidentielle), proposition votée à l’unanimité du Comité Exécutif.

 

 

Creative Commons License
Cette nouvelle, comme tout ce qui est publié sur ce blog, est sous un contrat Creative Commons. Et aussi sous licence Touchatougiciel.

Cette entrée a été publiée dans Informatique et Internet, Novela. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *