Ubuntu – Meyerlingue

Meyerlingue : n. m. Lors d’une chronique radiophonique, comprendre les allusions à demi-mot, les références subreptices à des textes de chansons, et s’en réjouir. Avec le sentiment inquiet (un petit bonheur est toujours temporaire) d’avoir raté d’autres références, et subséquemment, être attentif à chaque tournure de phrase qui pourrait cacher un artiste… alors que ce n’est « que » du Philippe Meyer.

Par extension : Chercher pourquoi le programmateur a prévu tel morceau sur FIP juste après tel autre ; parfois, trouver une raison, et s’en réjouir.

Cette entrée a été publiée dans Ubuntu. Placez un signet sur le permalien.

One Response to Ubuntu – Meyerlingue

  1. LChwing dit :

    Il me semble que la programmation sur FIP est paramatrée par l’humain mais bel et bien composée par ordinateur, sur la base d’un thème reliant une chanson à l’autre, que l’auditeur-pas-si-distrait peut parfois identifier-sans-en-être-jamais-certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.