Inbox Zero

ça y est, ma boite de réception mail (Inbox) ne contient plus un seul mail, elle est plus vide que le slip d’un ange.

Ce que j’ai appelé à l’époque le projet Augias (historique et liens dans ce thibillet) est en fait un projet de longue haleine. Les dernières fois où j’ai réussi à être en Inbox Zero ont été le 6 février 2008, le 7 novembre 2008, le 1er décembre 2008.

Cette histoire des mails est un symptôme, je trouve, de notre culture, notre société, notre siècle. Je peux le résumer en quelques idées :

  • de l’action, nous sommes passés à la contemplation. Avant, on répondait à ses mails. Aujourd’hui, on checke ses mails.
  • A la place d’une gestion systématique, on traite les mails en fonction du stimulus (plaisir, urgence, motivation…)
  • Une nouvelle vieille de plus d’une heure… a disparu de nos écrans. Un mail de plus d’un jour, idem.

Je vais essayer de maintenir cette boite de réception vide, en étant particulièrement vigilant sur la régulation du flux entrant (stratégie du dressing).

Et pour terminer, quelques stats :

  • Sur les 6 premiers mois de l’année 2011, j’ai reçu 3 127 mails « utiles » (ceux que j’ai archivés, c’est-à-dire que j’exclus les spams et les mails que j’ai détruits car inutiles – beaucoup de lettres d’information par exemple), soit 142 mails utiles par semaine. J’ai répondu avec 1 409 mails, soit un ratio d’un peu moins d’un mail envoyé pour deux reçus, ou 64 mails par semaine. Mon flux utile est donc de l’ordre de 206 mails par semaine. Cette statistique est hélas trompeuse. Comme déjà indiqué, certains mails demandent juste à être classés (touche « A »), d’autres demandent une réponse rapide (« OK, ça me va, A+ »), enfin, à l’autre extrême du spectre, on a les envois de cas à corriger, les propositions pédagogiques à bâtir (formation exécutive), ou les mails du type « Bonjour, voici notre mémoire de 3ème année (60 pages), pouvez-vous nous dire ce que vous en pensez ? ».
  • 2010 :  4 321 mails envoyés (83 par semaine) ; 8 843 mails utiles reçus et conservés (170 par semaine). Ratio d’un peu moins d’un mail envoyé pour 2 mails utiles reçus.
  • 2009 : 3 906 mails envoyés (75 par semaine) ; 7 959 mails utiles reçus et conservés (153 par semaine). Ratio d’un peu moins d’un mail envoyé pour 2 mails utiles reçus.
Cette entrée a été publiée dans Productivité. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.