Terres… brûlées… au vent… des landes de pierre…

J’aime cette chanson antédiluvienne de Michel Sardou, Les lacs du Connemara. Cela pour dire qu’il va y avoir une interruption de nos émissions pendant quelques jours, car je pars soigner mes courbatures dans des terres abandonnées du wifi. Les commentaires sont – comme d’habitude – modérés, soyez donc patients 🙂

Cette entrée a été publiée dans Blog. Placez un signet sur le permalien.

3 Responses to Terres… brûlées… au vent… des landes de pierre…

  1. pepita dit :

    J’adore également cette chanson. Une question me vient, depuis que j’ai découvert votre blog. Elle est naïve, voire idiote, mais récurrente depuis 10 ans : aimez-vous votre vie diurne ?

  2. Docthib dit :

    « Mais que restait-il à écrire ? »
    Des vies, Goldman, Fredericks, Jones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.