Pensée naturaliste

Je suis à la campagne pour quelques jours, pour m’éloigner de l’encombrant mode de vie urbano-professionnel.
Et là, assis au bureau face à la fenêtre, j’en viens à me poser des questions sur la vie des plantes et des bêtes.
Une hirondelle qui virevolte dans un ballet aérien grcieux au ras du sol, c’est un enchantement des yeux. Mais la bêbête, elle ne fait pas cela pour réjouir le citadin, elle bosse à attraper des moucherons. Première question : est-ce qu’elle voit les moucherons ? Parce que je sais que les oiseaux ont des bons yeux, mais de là à repérer un mini-moucheron voletant dans les airs, alors qu’on est soi-même en train de faire des pirouettes, c’est un peu comme si on me demandait de cracher un noyau de cerise dans le nombril de Brigitte Bardot pendant que je suis sur des montagnes russes.
Donc on va supposer que l’hirondelle ne voit pas les moucherons. (Mais j’accepte toute intervention d’un(e) contradicteur/euse pour lever cette ambigüité).
Cela veut dire alors que l’hirondelle pirouette la bouche ouverte en permanence, en espérant que des moucherons seront assez aimables pour y rentrer. Un peu comme la baleine qui avance tel un bulldozer des mers, et qui ingère tout ce qui se trouve sur sa trajectoire. Sauf que la baleine ne joue pas une partie de saute-moucheron (merci à Guy Béart et aux Frères Jacques pour cette belle image). Je trouve que cela enlève de la poésie à l’hirondelle. On a toujours l’air ridicule quand on garde la bouche ouverte. Donc je préfèrerais que l’hirondelle voie les moucherons. Mais j’en doute.

Cette entrée a été publiée dans Réflexions. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to Pensée naturaliste

  1. James dit :

    J’avais cru lire, "pensee naturiste"… Je me suis empresse de lire l’article, mais en relisant le titre, je me suis apercu de mon erreur… Quelle deception 😉
    Enfin, je vois qu’a defaut d’avoir l’oiseau a l’air, mon prof de finance prefere, aime regarder les hirondelles la bouche ouverte !

  2. Marie-Pierre dit :

    … Je comprends mieux pourquoi mon DG, en réunion, ouvre tout le temps la bouche en virevoltant : pour attraper les mouches.
    Question subsidiaire : comment on neutralise une hirondelle ? (à part attendre l’hiver, puisqu’y a plus d’saison mon bon monsieur…)

  3. Yann dit :

    Vive google scholar: si j’en crois www3.interscience.wiley.c… les hirondelles seraient meme capables de choisir leur proies: incroyable!

  4. Docthib dit :

    Aaaaah, enfin une réponse à ma question ! Yann, je n’arrive pas à accéder à la page (je n’ai pas d’abonnement Interscience), y a-t-il un autre moyen que je sache de quoi parlait cet article ? Et à bientôt dans le monde réel ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.