A propos de cette légère baisse de la Bourse…

La plupart d’entre vous n’auront rien remarqué, mais les plus accros aux infos, ou à Boursorama, auront noté comme un léger frémissement sur les marchés financiers, ces derniers jours.
Des commentateurs compétents (George W. Bush, Nicolas Sarkozy) ont donné une analyse pleine de sens, qui allait plutôt dans le sens normatif (voilà ce qu’il faudrait faire) plutôt que positif (voilà ce qui s’est passé). Autant dire que cette situation est entre de bonnes mains.
J’ai un collègue et ami (oui, la conjonction des deux peut arriver) qui a été interviewé pour une émission télévisée. Sujet : une certaine inquiétude sur quelques fluctuations de marché récentes. Voilà ce à quoi il s’attendait, par ordre décroissant de probabilité :

  • Devoir expliquer, pédagogue, les fondements de cette crise.
  • Formuler un oracle sur les développements futurs (a-t-on touché le fond ?)
  • Rassurer les petits épargnants sur le risque systémique (le Franc va-t-il être dévalué ?!)

Ce qu’il a eu, ça a été :
– OK, c’est qui les coupables ?
– Ecoutez, ce n’est pas facile d’être tranché, c’est un ensemble de causes
– Oui, mais nous, on veut un nom, alors, c’est qui les coupables ?
– Je peux vous proposer une analyse détaillée, qui montre la répartition des responsabilités…
– Non, on n’a pas le temps, et le spectateur va zapper, alors, en un mot, c’est qui les coupables ?

Mon collègue s’est bien gardé de répondre, mais la pression était forte, il fallait faire de l’audience avec une déclaration percutante. D’autant plus que les téléspectateurs sont des cons, il ne comprennent pas les mots de plus de 3 syllabes, ou les raisonnements qui durent plus d’une minute.

Donc moi j’ai une réponse rapide, à l’aune de la demande : les coupables, ce sont les médias.

  1. Trop grande rapidité. informations, rumeurs et démentis se succèdent. On a l’impression que c’est à celui qui tirera le plus vite le scoop ravageur, la nouvelle qui fait peur.
  2. Aucune mise en perspective. On parle de 700 milliards de dollars pour renforcer le système financier américain. En lisant, on apprend qu’il s’agit d’une crise de liquidité, il faut trouver de l’argent liquide pour les banques. Alors on peut réfléchir : et si ces banques émettaient des titres, à court terme, pour se refinancer ? Oh, c’est dingue, ça existe déjà, on appelle ça des certificates of deposit (CDs). Et le marché des CDs représente… 16 000 milliards de dollars. Ah OK, donc les 700 milliards de dollars nécessaires pour renflouer les banques, c’est moins de 5% des montants qu’elles collectent sur les marchés à court terme. C’est sûr, la situation est dramatique…
  3. Aucune analyse. Je ne défends aucunement le système financier, l’idéologie libérale ou les rémunérations des dirigeants. Mais je souhaiterais bien que le débat s’élève au-dessus d’idées populistes, voire poujadistes. Parce qu’il y a deux types de personnes : les moutons qui s’angoissent, et veulent trouver un bouc émissaire pour les exonérer de leur responsabilité, un bon bouc porteur d’étiquette ; et puis il y a les béliers, qui sont plus posés, qui aimeraient vraiment comprendre… et qui ne trouvent pas matière à nourrir leur réflexion.

Merci de penser à ces derniers…

Cette entrée a été publiée dans Finance. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to A propos de cette légère baisse de la Bourse…

  1. mamzelle dit :

    euh..Doc, j’ai pas tout compris alors "(le Franc va-t-il être dévalué ?!) "

  2. Docthib dit :

    C’était de l’humour, ô dacieuse. Mais vu comme c’est parti, un euro va bientôt valoir un Franc (qui lui-même va être dévalué pour valoir un dollar).

  3. Doc, ceux qui se marrent c’est quoi? des vaches folles?

  4. Docthib dit :

    Je dirais plutôt des coyotes futés. Hélas pour nous tous, le virus de la maladie du coyote futé (encéphalopédie connexiforme) ne se transmet pas bien…

  5. Moi je me marre bien en tout cas, je bosse dans une PME coté en bourse dont le cours à perdu 82% depuis le début de l’année, a coté le CAC 40 c’est la fête (oui j’en ai acheté mais ça me fait rire quand même, je devrai peut être consulter?).
    Tous les matins en arrivant je demande a la trésorière combien de banques ont étés nationalisées dans la nuit…

    Pendant la coupe d’europe de foot on avait fait un concours de pronostics sur les résultats, j’hésite à lancer un concours de pronostics sur les nationalisations bancaires, mais j’ai l’impression que ni le DAF, ni le PDG, ni le responsable de la communication financière n’apprécieront 🙁

  6. Docthib dit :

    Ulysse, vous êtes sur le chemin de la sagesse. Une des choses que j’ai retenues de ma pulpeuse prof de droit, c’était "Plaie d’argent n’est pas mortelle". Vous avez raison, mieux vaut en rire.
    Tiens, le CAC remonte… Il était temps : mon PEA était descendu à son prix d’achat, ça fait pas sérieux. (oui, je me préoccupe avant tout de mon image, vous pensez bien).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.