Paul Nizan revisited


J’étais prof. Je ne laisserai personne dire que c’est un métier facile.

Cette entrée a été publiée dans Prof. Placez un signet sur le permalien.

0 Responses to Paul Nizan revisited

  1. Yves Duel dit :

    Tout menace de ruine un jeune prof, n’est-ce pas…

  2. Docthib dit :

    Non, vous vous trompez dans vos termes.
    Ce qui m’épuise actuellement, ce sont mes cours, la pédagogie, et tout ce qui a trait à mon métier, qui est l’enseignement, je le rappelle à tous. Vendredi soir, j’ai rencontré quantité de MBAs diplômés, et presque chacun me saluait en me disant "alors, c’est pas trop dur, les subprimes et toute cette crise, tu survis ? (parce ça secoue pas mal dans ta profession, etc.)"
    Si cette situation économique devait m’affecter, ce serait dans la mesure où je suis régulièrement sollicité pour expliquer (c’est mon métier) ou en tout cas, remettre en cause ce qu’on lit (c’est mon métier) et tâcher d’aider à réfléchir (c’est mon métier). Je constate pour l’instant que ceux qui conseillent des réformes sont loin d’être blanc-bleu, et ça me lasse, cette prétendue amnésie et fausse vertu de la part de personnes avec des hautes fonctions qui font tout à coup semblant de découvrir un système. Ce qui est comique, c’est que, pour se protéger, elles sont obligées de feindre l’incompétence ("je n’étais pas au courant, on m’avait pas dit") et l’énergie ("tout ça va changer, faites-moi confiance"). Et on va les croire, bien sûr, car plus personne ne se souvient des bonus des dirigeants d’Enron, Elf ou du Crédit Lyonnais, vous savez, cette affaire qui avait coûté de l’argent aux contribuables.
    L’avantage des moutons, c’est qu’à mesure que leur laine repousse, leur mémoire s’estompe.

  3. Atchoum dit :

    Métier facile, n’est-ce pas là un bel oxymore ?
    Comme une maman sereine,
    Un suicide assisté,
    Un libre fumeur,
    Une provocation gratuite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.